Pierre, Louis, Antoine Laval

1767 - 1838

Informations générales
  • Né le 26 août 1767 à Fontenay-le-comte (Vendée - France)
  • Décédé le 24 juillet 1838 à Fontenay-le-comte (Vendée - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Vendée
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 16 mai 1818
Département
Vendée
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Vendée
Groupe
Droite
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 31 mai 1831
Département
Vendée
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1818, et de 1827 à 1831, né à Fontenay- le-Comte (Vendée) le 26 août 1767, mort à Fontenay-le-Comte le 24 juillet 1838, il fut élu, le 30 juin 1790, trésorier du directoire du district de Fontenay, devint, sous l'Empire, maire de la ville et, le 22 août 1815, se fit élire, comme royaliste, député de la Vendée au collège de département, par 87 voix (139 votants, 204 inscrits).

Il appartint à la majorité de la Chambre introuvable, et obtint sa réélection, le 4 octobre 1816, avec 114 voix (145 votants, 197 inscrits). Membre de la droite, il quitta le Palais-Bourbon au renouvellement partiel de 1818, et y rentra, le 17 novembre 1827, comme député du 2e arrondissement de la Vendée (Fontenay-le-Comte), élu par 221 voix (351 votants, 395 inscrits) contre 110 à M. Joffrion. Sans prendre jamais la parole, il se rapprocha alors de l'opposition, vota l'adresse des 221, et fut réélu, le 23 juin 1830, par 228 voix (337 votants, 367 inscrits), contre 91 à M. Rousse.

Ayant prêté serment au gouvernement de Louis-Philippe, il siégea jusqu'en 1831; mais il échoua (le 5 juillet de cette année) dans le 2e collège de la Vendée avec 72 voix contre 137 à l'élu M. Chaigneau. Il se représenta de même sans succès, le 27 décembre 1832, puis le 21 juin 1834, et ne réunit la première fois que 68 voix, la seconde que 49, contre le député sortant réélu.

Date de mise à jour: juin 2015

Retour haut de page