Adélaïde, Philibert, Marthe, Victor de Bastard d'Estang

1785 - 1875

Informations générales
  • Né le 16 novembre 1785 à Nogaro (Gers - France)
  • Décédé le 18 janvier 1875 à Barsac (Gironde - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 27 mai 1832 au 25 mai 1834
Département
Gers
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Gers

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Frère de Dominique François Marie Bastard d'Estang qui fut pair de France, député de 1832 à 1837, né à Nogaro (Gers), le 16 novembre 1785, mort à Barsac Gironde), le 18 janvier 1875, Adélaïde, Philibert, Marthe, Victor Bastard d'Estang embrassa la carriére des armes, entra, en 1807, dans le corps des vélites de la garde, et gagna les épaulettes de sous-lieutenant à Iéna, de lieutenant à Eylau, de capitaine dans la guerre d'Espagne, en 1813 ; attaché à l'état-major du général Rapp, il se distingua au siège de Dantzig (novembre 1813), où, frappé grièvement à une sortie, il entraîna quand même ses soldats en avant et réussit à reprendre un ouvrage avancé à l'ennemi.

La Restauration le nomma (1816), chef de bataillon du 1er régiment d'infanterie de la garde royale, et chevalier de la Légion d'honneur en 1819. En mai 1816, il fut adjoint au rapporteur du conseil de guerre devant lequel comparut le général Bonnaire, qui, commandant la place de Condé pendant les Cent-Jours, avait refusé de l'ouvrir au général hollandais Gordon se présentant au nom du roi, et avait tiré, ou laissé tirer sur le parlementaire.

M. de Bastard d'Estang se retira du service actif en 1819.

Membre du Conseil général du Lot-et-Garonne, il fut élu député, le 27 mai 1832, par le 3e collège électoral du Lot-et-Garonne (Marmande), et réélu, le 21 juin 1834, par 229 voix sur 276 votants et 726 inscrits, contre 44 voix données à Chateaubriand. Cette élection ayant été annulée, les électeurs, convoqués à nouveau, le 6 septembre 1834, donnèrent à M. de Bastard-d'Estang, qui fut élu, 146 voix, sur 244 votants et 719 inscrits, contre 95 voix obtenues par M. Cazenoves. M. de Bastard ne fit pas partie d'autres législatures.

Il a été promu au grade d'officier de la Légion d'honneur le 12 août 1868.

Date de mise à jour : juillet 2013


Retour haut de page