Jacques, Antoine Balmain

1751 - 1828

Informations générales
  • Né le 11 avril 1751 à Saint-Sorlin-d'Arves (Savoie - France)
  • Décédé le 23 avril 1828 à Chambéry (Savoie - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 10 février 1793 au 26 octobre 1795
Département
Mont-Blanc
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 15 octobre 1795 au 20 mai 1797
Département
Mont-Blanc
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention et député au Conseil des Cinq-Cents, né à Saint-Sorlin d’Arves (Savoie), le 11 avril 1751, mort à Chambéry le 23 avril 1828, il était avocat au Sénat de Savoie, jurisconsulte estimé, lorsqu'il fut député par Saint-Jean de Maurienne à l'Assemblée nationale souveraine des Allobroges convoquée à Chambéry, le 21 octobre 1792, par les soins des commissaires envoyés par la Convention après l'occupation de la Savoie par l'armée française.

Elu membre de la Convention par le département du Mont-Blanc, le 10 février 1793, il prit séance en mars suivant, siégea parmi les modérés, et fut, après le 9 thermidor, membre du Comité des finances et secrétaire de l'Assemblée.

Aux élections du 22 vendémiaire an IV qui suivirent la promulgation de la Constitution de l'an III, il fut réélu par le même département, député au Conseil des Cinq-Cents où il ne prit pas plus la parole qu'à la Convention.

Eliminé par le sort, le 20 mai 1797, il fut élu par son département membre du tribunal de cassation, mais n'y fut pas maintenu par le gouvernement consulaire, qui le nomma, le 12 prairial an VIII, juge au tribunal d'appel de Grenoble.

Quand le département du Mont-Blanc cessa de faire partie du territoire français (1815), Balmain reprit sa profession d'avocat à Chambéry, et l'exerça jusqu'à sa mort.