Pierre, Bruno Boissier

1756 - 1822

Informations générales
  • Né le 20 mars 1756 à Lyon (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé le 26 juillet 1822 à Lyon (Rhône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 août 1793 au 26 octobre 1795
Département
Finistère
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 26 octobre 1795 au 20 mai 1798
Département
Finistère
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention nationale, et député au Conseil des Cinq-cents, né à Lyon (Rhône) le 20 mars 1756, mort à Lyon le 26 juillet 1822.

Il fut commis de marine, puis receveur-contrôleur de 1777 à 1787, commis principal de la marine à Brest le 1er mai 1787, notable municipal en 1790, et administrateur du département du Finistère en 1791.

Elu, le 10 septembre 1792, député suppléant à la Convention nationale par le département du Finistère avec 223 voix sur 383 inscrits, il devint contrôleur de la marine le 1er octobre 1792.

Admis à siéger seulement le 7 août 1793, il ne monta qu'une fois à la tribune, en 1794, pour faire décréter l'établissement des écoles de navigation et de canonnage, et fixer la solde des marins.

Il passa ensuite au Conseil des Cinq-cents (4 brumaire an IV) en qualité d'ancien conventionnel ; il y présenta un nouveau rapport sur l'organisation maritime, fit décréter, en 1797, l'envoi au Directoire d'un message relatif à la situation des îles de France et de la Réunion, et provoqua plus tard la création d'une direction des travaux hydrauliques dans les ports. Il sortit du Conseil en 1798.

Nommé sous-commissaire de la marine le 28 mars 1796, et commissaire le 3 mai 1798; il remplit ces dernières fonctions jusqu'au 10 juillet 1815 et reçut par ordonnance royale du 6 mars 1816 comme « marque de satisfaction » une pension annuelle de 1709 francs . Il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur, le 9 novembre 1814.