Joseph, Louis, Victor Chevillard de Marlioz

1757 - 1836

Informations générales
  • Né le 21 février 1757 à Aix-les-bains (Savoie - France)
  • Décédé le 15 septembre 1836 à Aix-les-bains (Savoie - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 2 mai 1809 au 4 juin 1814
Département
Mont-Blanc
Régime politique
Première Restauration
Législature
Chambre des députés des départements
Mandat
Du 4 juin 1814 au 20 mars 1815
Département
Mont-Blanc

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1809 à 1815, né à Aix-les-Bains (Savoie), le 21 février 1757, « fils de noble Charles Sylvestre de Chevillard et de Delle Louise Marie Laurent, mariés », mort à Aix le 15 septembre 1836, il appartint à l'armée piémontaise.

Il s'engagea comme volontaire sur les frégates du roi de Sardaigne le 17 mai 1773. Garde marine en 1775, il est sous lieutenant de bord en 1778 et lieutenant en 1787. Passé dans l'infanterie, il est « décoré des grade et ancienneté de capitaine d'infanterie » en 1791 et de major en 1793.

De retour sur les galaires de Sardaigne il combat les « corsaires barbaresques » et lors d'un combat le 30 janvier 1794 s'empare d'un chebec algérois de 18 canons en détruisant un second et libérant plusieurs esclaves chrétiens.

Nommé major commandant d'un bataillon de chasseurs en 1795, il est promu au grade de lieutenant colonel d'infanterie en mai 1796 et prend le commandement du régiment des troupes légères du roi de Sardaigne en mai 1797.

Auxiliaire à l'armée d'Italie en l'an 5, il est attaché en l'an 7 à la division du général Victor puis à celle du général Lemoine. Il est nommé colonel commandant la 1ère légion piémontaise en l'an 12.

Admis à la retraite avec le grade de colonel, il vivait à Aix-les-Bains, lorsque le Sénat conservateur du premier Empire l'appela (2 mai 1809) à représenter le département du Mont-Blanc au Corps législatif. Il y siégea jusqu'en 1815.

Napoléon l'avait fait officier de la Légion d'honneur et, le 26 avril 1810, lui avait conféré le titre de chevalier de l'Empire. Il était en outre Commandant de l'ordre royal de Savoie, chevalier de l'ordre des Sts Maurice et Lazare et membre de la Société académique de Savoie.

Date de mise à jour: mai 2013