Lambert, Guillaume, Auguste Bastide d'Izard

1790 - 1867

Informations générales
  • Né le 19 juillet 1790 à Saint-lys (Haute-Garonne - France)
  • Décédé le 29 juillet 1867 à Toulouse (Haute-Garonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 8 janvier 1832 au 25 mai 1834
Département
Haute-Garonne
Groupe
Opposition constitutionnelle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 17 août 1835
Département
Haute-Garonne
Groupe
Opposition constitutionnelle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1832 à 1837, né à Saint-Lys (Haute-Garonne), le 19 juillet 1790 « fils de Messire Antoine Joseph de Bastide Trésorier de France et de Dame Josèphe Hélène de Bastard mariés », mort à Toulouse le 29 juillet 1867, il était propriétaire à Toulouse, quand il fut, le 8 janvier 1832, élu député du 2e collège électoral de la Haute-Garonne, en remplacement de M. Chalret-Durieux, magistrat, promu à une fonction supérieure.

Il vota avec l'opposition, et, le 16 avril 1833, déclara s'abstenir dans le procès intenté devant la Chambre au gérant du journal la Tribune.

Réélu le 21 juin 1834 avec 157 voix contre 69 à M. Sans, il s'abstint encore, le 25 mai 1835, avec 44 autres députés, dans l'affaire du Réformateur, dont le gérant fut déclaré, par 264 voix, coupable de délit d'offense envers la Chambre, pour un article intitulé Assommeurs législatifs. Au nom des abstentionnistes, Arago avait déclaré que le jugement des délits de presse ne devait, d'après eux, appartenir qu'au jury.

Démissionnaire la même année (1835), Bastide d'Izard fut remplacé, en septembre, par M. de Malaret, du tiers parti.

Date de mise à jour: octobre 2013

Retour haut de page