Jean, Antoine, Emmanuel de Paul de Châteaudouble

1774 - 1846

Informations générales
  • Né le 25 décembre 1774 à Castellane (Var - France)
  • Décédé le 12 octobre 1846 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 31 juillet 1821
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 1er octobre 1821 au 24 décembre 1823
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 31 mai 1831
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1831, né à Castellane (Basses-Alpes) le 25 décembre 1774 « fils de Mre Antoine de Paul, seigneur de Sausses, capitaine de grenadiers au régiment de Quercy infanterie et de Dame Marguerite de Baudrier de Châteaudouble », mort à Paris le 12 octobre 1846, il émigra à la Révolution, servit à l'armée de Condé et ne rentra en France qu'à la fin de l'empire.

Il salua avec joie le retour des Bourbons, qui le firent chevalier de Saint-Louis. Quand il apprit le débarquement de l'Empereur au golfe Juan, il voulut faire marcher la garde nationale du Var, dont il était major, contre Napoléon ; mais ses hommes ayant crié : Vive l'Empereur ! il se hâta de les quitter. Il rejoignit le général Loverdo après Waterloo, et devint officier d'état-major.

Remis à la tête des gardes nationales du Var, il fut nommé sous-préfet de Toulon par le duc d'Angoulême le 17 juillet 1815, puis préfet provisoire du Var, marcha sur Draguignan où il fit arborer le drapeau blanc, et fut replacé dans ses fonctions de sous-préfet par ordre du commissaire du roi, le 13 novembre 1815. Il y resta jusqu'en 1818.

Successivement élu député du grand collège du Var :
- le 22 août 1815, par 66 voix (115 votants, 230 inscrits),
- et, le 4 octobre 1816, par 78 voix (126 votants, 232 inscrits) ;
puis dans le 3e arrondissement électoral du Var (Toulon) :
- le 1er octobre 1821, par 82 voix (149 votants, 234 inscrits),
et dans le 1er arrondissement électoral du même département (Brignoles) ;
- le 25 février 1824, par 188 voix (205 votants, 212 inscrits) ;
- le 17 novembre 1827, par 105 voix (125 votants, 193 inscrits) contre 17 voix à M. Fauchet ;
- et, le 23 juin 1830, par 132 voix (169 votants, 214 inscrits), contre 31 à M. Rimbaud.

M. Paul siégea dans la majorité de la Chambre introuvable, fit de la contre-opposition au ministère Decazes, combattit l'impôt sur les huiles, soutint le ministère Villèle, fit partie, comme membre et comme rapporteur, des commissions de pétitions, appuya le ministère Polignac, et vota toutes les lois d'exception.

Il avait été nommé, le 12 septembre 1821, sous-directeur de la Caisse d'amortissement. Fait chevalier de la Légion d'honneur le 17 août 1822, il en fut nommé officier le 22 mai 1825.

Date de mise à jour : octobre 2013