Jean-François Burelle

1772 - 1825

Informations générales
  • Né le 10 mai 1772 à Moulins (Allier - France)
  • Décédé le 22 septembre 1825 à Varennes-sur-allier (Allier - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 10 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Allier
Groupe
Constitutionnel libéral
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 11 septembre 1819 au 9 mai 1823
Département
Allier
Groupe
Minorité modérée

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à la Chambre des Cent-Jours, député de 1819 à 1823, né à Moulins (Allier), le 10 mai 1772, mort à Varennes-sur-Allier (Allier) le 22 septembre 1825, propriétaire et médecin, il était « fils de Jean Burelle, avocat au Parlement, et d'Hélène Deguet, son épouse ».

Il se prononça pour la Révolution, et occupa diverses fonctions publiques. Administrateur du département de l'Allier, puis conseiller de préfecture (18 germinal an VIII), il devint, le 20 avril 1815, sous-préfet de Moulins; (chaque chef-lieu de département avait alors un préfet et un sous-préfet.) Burelle laissa la réputation d'un bon administrateur, et, dans ces temps difficiles, empêcha que la ville de Moulins ne souffrît de la disette de grains.

Elu, le 10 mai 1815, par 26 voix sur 48 votants et 133 inscrits, représentant de l'arrondissement de Moulins à la Chambre des Cent-jours, il vota avec les constitutionnels. Une seconde fois il fit partie du Parlement, en 1819, ayant reçu mandat du collège de département de l'Allier, par 440 voix (738 votants, 1,139 inscrits). Il se prononça, dans la législature, contre les deux lois d'exception et pour le nouveau système électoral, amendé.

Date de mise à jour: octobre 2014


Retour haut de page