Louis, Balthazar Dubay

1775 - 1859

Informations générales
  • Né le 3 novembre 1775 à Villeneuve-de-berg (Ardèche - France)
  • Décédé le 3 décembre 1859 à Crozat (Ardèche - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 1er octobre 1821 au 24 décembre 1823
Département
Ardèche
Groupe
Centre ministériel
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Ardèche
Groupe
Centre ministériel
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 11 février 1828
Département
Ardèche
Groupe
Centre ministériel

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1821 à 1828, né à Villeneuve-de-Berg (Ardèche) le 3 novembre 1775, mort à Crozat (Ardèche) le 3 décembre 1859, il appartenait à une famille royaliste; il servit de bonne heure la cause des Bourbons. En retour, la Restauration le créa baron, et le nomma conseiller de préfecture.

De 1815 à 1818, il commanda le premier bataillon de la garde nationale de l'Ardèche, et fut élu député, le 1er octobre 1821, par le 2e collège électoral de l'Ardèche (Tournon), avec 92 voix sur 110 votants et 195 inscrits.

Il siégea au centre ministériel, et fut réélu, le 25 février 1824, par 138 voix sur 198 votants et 232 inscrits. Il fit partie de la fameuse majorité des 300 acquise au ministère Villèle, et fut encore réélu, le 17 novembre 1827, par 93 voix sur 169 votants et 220 inscrits, contre 72 voix à M. Boissy d'Anglas; mais il donna sa démission presque aussitôt, à la suite des discussions auxquelles son élection avait donné lieu, et reprit au conseil de préfecture ses fonctions, qu'il remplit jusqu'aux premiers jours d'août 1830.

Il refusa alors, dit un biographe, de se charger de l'administration provisoire du département de l'Ardèche qui lui était dévolue comme doyen du conseil, par la retraite du préfet, « parce que la condition attachée à l'abdication du roi Charles X et la nomination du duc d'Orléans à la lieutenance générale du royaume, n'était pas remplie par la nomination de Henri V, comme roi de France. »

M. Dubay rentra alors dans la vie privée, et accepta seulement en 1834, le mandat de conseiller général de l'Ardèche.

Date de mise à jour: avril 2015


Retour haut de page