Ernest, Claude, Jean Carnot

1866 - 1955

Informations générales
  • Né le 26 décembre 1866 à Annecy (Haute-Savoie - France)
  • Décédé le 15 janvier 1955 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 6 janvier 1895 au 31 mai 1898
Département
Côte-d'Or
Groupe
Républicains de Gouvernement

Biographies

Né le 26 décembre 1866 à Annecy (Haute-Savoie), mort le 15 janvier 1955 à Paris-16e.

Député de la Côte-d'Or de 1895 à 1898. Second fils du quatrième président de la IIIe République, Ernest Carnot, après des études classiques au lycée Condorcet à Paris) entra à l'Ecole nationale supérieure des Mines et suivit en même temps les cours de la Faculté de droit. Licencié en droit en 1890, il obtint l'année suivante le diplôme d'ingénieur civil des Mines.

Nommé aussitôt inspecteur des Messageries maritimes, il effectua en Extrême-Orient une mission d'étude consacrée particulièrement aux charbonnages du Japon et du Tonkin : les résultats de ses travaux firent l'objet de plusieurs articles dans la Revue scientifique. En 1893, il fut chargé d'une nouvelle mission en Amérique du Sud où il organisa le service postal des Messageries maritimes. En 1894, il fut nommé administrateur de cette compagnie et désigné comme adjoint au Commissaire général de l'Exposition universelle de 1900.

Le 24 juin 1894, Sadi Carnot est assassiné. Quelques mois après, Pierre Guéneau, député de la deuxième circonscription de Beaune qu'avait représentée Sadi Carnot de 1876 jusqu'à son élection à la première magistrature du pays, meurt en cours de législature, Ernest Carnot est sollicité de poser sa candidature à l'élection partielle qui se déroule le 6 janvier 1895 : aucun concurrent ne lui est opposé et il est élu à l'unanimité des 9.337 suffrages exprimés sur 9.643 votants et 14.716 inscrits. La même année, il est élu conseiller général du canton de Nolay qui avait également envoyé siéger son père à l'assemblée départementale de la Côte-d'Or dès 1871. A la Chambre des Députés, Ernest Carnot s'inscrit au groupe des républicains de gouvernement. Il fait partie de diverses commissions, particulièrement de celle chargée de l'examen des projets relatifs aux colonies. Il est élu Secrétaire de la Chambre le 12 novembre 1895, réélu en 1896, mais fait connaître en janvier 1897 qu'il n'est plus candidat à cette fonction.

Sa carrière politique fut très courte, car il ne sollicita pas le renouvellement de son mandat de député aux élections générales des 8 et 22 mai 1898 et, aux élections cantonales de 1901, il abandonna son siège de conseiller général à son frère François.

En revanche, il devait faire dans l'industrie une très longue et très brillante carrière. Il fut, en effet, le fondateur en 1903, de la Société de la Viscose française et participa à la création de l'industrie des textiles artificiels en Suisse, en Espagne, en Italie et en Belgique. Il fonda aussi, en 1913, la société « La Cellophane » dont il resta président jusqu'en 1930. A sa mort, survenue alors qu'il venait d'avoir 88 ans, il était président de la Viscose française sans interruption depuis plus de 51 ans, président de la Société de Participation de Rayonne (S.O.P.A.R.A.). dont il fut administrateur de 1905 à 1922 puis président depuis 1922, administrateur d'honneur de la Compagnie des Transports océaniques qui reprit une partie de l'activité des Messageries maritimes dont il était resté administrateur pendant plus de 50 ans, administrateur de la Compagnie Tunisienne des phosphates du Djebel M'Dilla depuis 1920, président de la Société anonyme de la Grande Comore.

Ernest Carnot avait été promu Commandeur de la Légion d'Honneur le 9 août 1929. Il était en outre titulaire de nombreuses décorations étrangères.

Il était le petit-fils d'Hippolyte Carnot, sénateur inamovible, et avait épousé Marguerite Chiris, fille du sénateur des Alpes-Maritimes.




Né le 26 décembre 1866 à Annecy (Haute-Savoie)
Décédé le 15 janvier 1955 à Paris (16e)

Député de la Côte-d'Or de 1895 à 1898

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome III, p. 877, 878)

Retiré de la vie politique, Ernest Carnot poursuit sa carrière dans le monde des affaires et continue d'occuper des postes importants : président de la Viscose française, de la Participation de rayonne et de la Société anonyme de la Grande Comore ; administrateur de la Compagnie tunisienne des phosphates du Djebel M'Dilla et administrateur d'honneur de la Compagnie des transports océaniques, jusqu'à sa mort, survenue le 15 janvier 1955, à l'âge de 88 ans.



Retour haut de page