Pierre, Nicolas Perrin

1751 - 1794

Informations générales
  • Né le 11 octobre 1751 à Wassy (Haute-Marne - France)
  • Décédé le 14 octobre 1794 à Toulon (Var - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 8 septembre 1791 au 20 septembre 1792
Département
Aube
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 4 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Aube
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1791, membre de la Convention, né à Wassy (Haute-Marne) le 11 octobre 1751, de Claude Pierre Perrin, marchand, et de Louise Demougeot, mort à Toulon (Var) le 5 septembre 1794, il était un des plus riches négociants en toiles de Troyes, lors de la Révolution.

Maire de cette ville (1790), il fut élu, le 8 septembre 1791, député de l'Aube à l'Assemblée législative, le 9e et dernier, par 164 voix (288 votants). Il opina avec les modérés.

Réélu, le 4 septembre 1792, député du même département à la Convention, le 3e sur 9, par 319 voix (391 votants), il se prononça, dans le procès de Louis XVI, pour « la peine de détention jusqu'à la paix et le bannissement à cette époque».

Membre du comité des marchés, il commit l'imprudence de fournir personnellement au gouvernement pour cinq millions de toiles de coton. Dénoncé par Charlier (23 septembre 1793), comme ayant prélevé d'énormes bénéfices sur cette fourniture, il dut descendre à la barre sur la motion de Billaud-Varennes; mais on ne voulut pas l'entendre, et il fut décrété d'accusation, traduit devant le tribunal révolutionnaire, et condamné, le 19 septembre, à douze années de fer et à six heures d'exposition. Il mourut de honte et de chagrin au bagne de Toulon, moins d'un an après. En 1795, sur un rapport de Girot-Pouzol, le jugement qui l'avait condamné fut annulé, sa mémoire réhabilitée, et sa famille reçut une indemnité. Charlier n'en persista pas moins jusqu'au bout dans ses accusations.

Date de mise à jour: juin 2019