François Solomiac

- 1829

Informations générales
  • Décédé le 2 avril 1829 (Lieu de décès inconnu)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 3 septembre 1791 au 20 septembre 1792
Département
Aude
Groupe
Majorité réformatrice
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 5 septembre 1792 au 15 août 1793
Département
Tarn
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1791, membre de la Convention, né à Puylaurens (Tarn) en 1747, mort le 2 avril 1829, il était homme de loi dans sa ville natale avant la Révolution.

Elu, le 3 septembre 1791, député de l'Aude à l'Assemblée législative, le 8e et dernier, par 165 voix (285 votants), il opina généralement avec la majorité réformatrice, fut nommé président du tribunal criminel du Tarn, et fut élu député de ce département à la Convention, le 5 septembre 1792, le 3e sur 9, par 213 voix (396 votants).

Solomiac se prononça, dans le procès du roi, « pour la détention et le bannissement à la paix », contre l'appel et pour le sursis, et donna sa démission de député le 15 août 1793.

Il reprit ses fonctions Judiciaires, devint successivement juge au tribunal d'appel de Toulouse (4 prairial an VIII), juge au tribunal de Castelsarrazin (8 prairial suivant), et conseiller à la cour de Toulouse (30 avril 1811).

La Restauration le confirma (20 mars 1816) dans ces dernières fonctions, qu'il exerça jusqu'à sa mort.