Antoine, Dominique Chabanon

1757 - 1836

Informations générales
  • Né le 3 août 1757 à Murat (Cantal - France)
  • Décédé le 28 avril 1836 à Murat (Cantal - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 5 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Cantal
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 octobre 1795 au 20 mai 1797
Département
Cantal
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention et député au Conseil des Cinq-Cents, né à Murat (Cantal), le 3 août 1757, d'Antoine Chabanon, bourgeois, et Marie Benoît, mort à Murat, le 28 avril 1836, il était avocat à Murat avant la Révolution ; il devint maire de cette ville, et fut élu, le 5 septembre 1792, membre de la Convention par le département du Cantal, le 7e sur 8, avec 246 voix sur 351 votants.

Il siégea parmi les modérés, et, dans le procès de Louis XVI, se prononça pour le sursis et pour l'appel au peuple, et dit, au 3e appel nominal : « Je vote pour que Louis soit détenu jusqu'à la paix, et, à cette époque, banni à perpétuité. »

Nommé député au Conseil des Cinq-Cents par le même département, le 22 vendémiaire an IV, à la pluralité des voix, il se fit peu remarquer dans cette assemblée, où il siégea jusqu'en 1797.

Après la session, il devint commissaire du Directoire près l'administration central du Cantal, se rallia au 18 brumaire, et passa sous-préfet de Saint-Flour le 18 germinal an VIII, remplacé à la 1ère restauration par M. de Cussac, réintégré aux Cent-Jours, et définitivement remplacé au second retour des Bourbons (juillet 1815) par M. Delalot. Candidat du collège d'arrondissement de Murat aux élections législatives du 22 août 1815, il ne fut pas élu et se tint jusqu'à sa mort en dehors des affaires publiques.

Date de mise à jour: septembre 2019