Louis Champigny-Aubin

1756 - 1847

Informations générales
  • Né le 2 décembre 1756 à Chinon (Indre-et-Loire - France)
  • Décédé le 24 novembre 1847 à Langeais (Indre-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 26 septembre 1794 au 26 octobre 1795
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Modérés
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 11 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Indre-et-Loire

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention et représentant à la Chambre des Cent-Jours, né à Chinon (Indre-et-Loire), le 2 décembre 1756 « fils du sieur François Louis Champigni, marchand, et de demoiselle Françoise Gault sa femme », mort à Langeais (Indre-et-Loire), le 24 novembre 1847, procureur-syndic de ce district, il fut élu, le 9 septembre 1792, député suppléant à la Convention par le département d'Indre-et-Loire, avec 157 voix sur 233 votants.

Champigny-Aubin, que les Tables du Moniteur ont confondu avec Champigny-Clément, ne fut admis à siéger dans l'Assemblée que longtemps après le procès du roi. A la séance du 30 nivôse an III, il proposa, d'ailleurs sans succès, l'abolition de la peine de mort. Sa motion d'ordre contenait cet article : « Toutes les guillotines, avec leurs échafauds, qui existent dans la République, seront détruites, brisées et brûlées, au moment même de la publication de la présente loi, par les exécuteurs des jugements criminels. » La motion n'ayant été appuyée par personne, l'Assemblée passa à l'ordre du jour.

Champigny-Aubin, après la session de la Convention, entra dans la diplomatie, d'abord comme secrétaire de légation à la Haye, puis comme chargé d'affaires de France auprès de la République helvétique (6 messidor an VI).

Pendant les Cent-Jours, il fut élu, au collège de département, représentant d'Indre-et-Loire (11 mai 1815) à la Chambre des Cent-Jours, par 62 voix sur 92 votants et 223 inscrits, et ne reparut plus sur la scène politique.

Date de mise à jour: octobre 2014