Pierre, Albert, Joseph Auverlot

1762 -

Informations générales
  • Né le 8 juillet 1762 à Tournai (Belgique)
  • Décédé à une date inconnue à Tournai Belgique)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 avril 1798 au 26 décembre 1799
Département
Départements de l'Empire français aujourd'hui en Belgique
Groupe
Gauche
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 1er juillet 1803
Département
Départements de l'Empire français aujourd'hui en Belgique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents et au Corps législatif, né à Tournai (Belgique), le 8 juillet 1762, mort à Tournai en 1820.

Ses études terminées au collège de sa ville natale, il passa quelque temps comme clerc chez un procureur, puis se jeta avec ardeur dans le mouvement révolutionnaire, et, après l'entrée des troupes républicaines à Tournai, le 8 novembre 1792, il fut adjoint d'office par les commissaires de la nation aux membres de l'administration provisoire élue par les habitants.

Le 30 mars, la retraite des Français suspendit les pouvoirs des administrateurs; puis, la victoire de Fleurus les remit en fonctions. Auverlot fut alors nommé procureur fiscal et accusateur public de la Commune (1794). Ses connaissances juridiques le désignèrent en même temps pour faire partie de la commission provisoire de justice destinée à remplacer, jusqu'à la constitution des nouveaux tribunaux, l'ancienne organisation judiciaire de la « ci-devant Belgique. » Plus tard, le Directoire lui donna le titre de commissaire du pouvoir exécutif près la municipalité de Tournai.

Enfin les électeurs du département de Jemmapes l'élurent, le 25 germinal an VI, député au Conseil des Cinq-Cents.

Ne s'étant pas montré hostile au 18 Brumaire, il fut, le 4 nivôse an VIII, admis par le Sénat conservateur sur la liste des membres du Corps législatif pour le même département : il y siègea à jusqu'en l'an XII (1803).

Ses dernières années se passèrent en dehors de la politique, dans l'exercice d'une charge de notaire, qu'il possédait depuis l'an V.