Pierre, François Eversdyck

- 1802

Informations générales
  • Décédé le 20 décembre 1802 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 10 avril 1799 au 26 décembre 1799
Département
Départements de l'Empire français aujourd'hui en Belgique
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 4 juin 1814
Département
Départements de l'Empire français aujourd'hui en Belgique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents et au Corps législatif de l'an VIII à 1802, né à Ysendyke (Belgique) en 1735, mort à Paris le 20 décembre 1802, il fut greffier-trésorier et receveur à Ysendyke.

Député du département de l'Escaut au Conseil des Cinq-Cents (21 germinal an VII), par 74 voix sur 96 votants, il ne se montra pas hostile au coup d'Etat de brumaire, et adhéra en ces termes à la nouvelle constitution :

« Ysendyke, le 5 nivôse au VIII.
F. P. Eversdyck, député du département de l'Escaut au Conseil des Cinq-Cents, aux membres composant la commission législative du Conseil des Cinq-Cents.
Citoyens législateurs,

Je viens de recevoir dans ma retraite, où une maladie de langueur me retient, la nouvelle constitution présentée aux Français. Si j'ai partagé l'allégresse qu'ont produite les journées mémorables des 18 et 19 brumaire dernier, à plus forte raison j'applaudis et j'accepte de tout mon cœur ce pacte social qui y doit sa naissance. Daignez accepter, citoyens législateurs, mon adhésion à la nouvelle constitution comme un gage de la pureté de mes vœux pour le bonheur de la France; et, en vous priant d'en faire mention dans votre procès-verbal, agréez l'expression de mon sincère dévouement.
Salutations respectueuses.

Fr. P. EVERSDYCK. »

A la même époque, Eversdyck fut appelé par le Sénat conservateur à représenter au Corps législatif le département de l'Escaut. Il siégea dans cette assemblée jusqu'à sa mort, en 1802. Peu de temps avant sa mort, le 5 frimaire an XI, Eversdyck avait été nommé sous-préfet de l'arrondissement du Sas-de-Gand.