François, Elie Dugenne

1737 - 1815

Informations générales
  • Né le 14 mai 1737 à Saint-satur (Cher - France)
  • Décédé le 20 avril 1815 à Sancerre (Cher - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 6 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Cher
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, né à Saint-Satur (Cher) le 13 juin 1737, mort à Sancerre (Cher) le 20 avril 1815, exerça modestement la profession de chirurgien à Sancerre jusqu'en 1789. A cette époque il fut nommé officier municipal dans cette ville : puis, le 6 septembre 1792, le département du Cher l'élut, le 6e et dernier, par 185 voix sur 320 votants, membre de la Convention. Il siégea à la Plaine, et se prononça dans le procès de Louis XVI « pour la réclusion ». Dugenne opina contre Robespierre au 9 thermidor, et s associa de même aux mesures de rigueur prises contre les auteurs des journées de prairial ; il se plaignit, dans une lettre aux administrateurs de Sancerre, d'avoir à ce moment couru de grands dangers (2 prairial an III), et d'avoir été « arrêté dans le faubourg Saint- Antoine par des furies de guillotine qui voulaient lui arracher le foie, le cœur, et boire son sang ». Dugenne revint à Sancerre quand la Convention eut déclaré sa session terminée. Après avoir fait partie une dernière fois (1805) du conseil municipal de cette ville, il y mourut à l'âge de 78 ans.


Retour haut de page