Michel Gumery

1751 - 1803

Informations générales
  • Né le 15 mai 1751 à Celliers (Savoie - France)
  • Décédé le 6 février 1803 à Moutiers (Savoie - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 10 février 1793 au 26 octobre 1795
Département
Mont-Blanc
Groupe
Plaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, député au Conseil des Anciens, né à Celliers (Savoie) le 15 mai 1751, mort à Moutiers (Savoie) le 6 février 1803, homme de loi à Moutiers, il fut secrétaire de l'assemblée des Allobroges (octobre 1792), et membre du comité de législation.

Il se montra partisan de la réunion de la Savoie à la France, fut nommé juge-suppléant au tribunal civil de Moutiers, et, le 17 février 1793, entra à la Convention, comme député du Mont-Blanc, élu le 6e sur 7. Il fit partie, après le 9 thermidor, du comité des finances, et vota la mise en accusation de Carrier.

Le même département le renvoya au Conseil des Anciens, le 22 vendémiaire an IV, par 225 voix sur 311 votants ; il fut membre des commissions des salines et de l'organisation de l'Ecole centrale de son département, qui le réélut encore, le 22 germinal an V, par 281 voix sur 321 votants. Il ne prit la parole qu'une fois, le 26 pluviôse an IV, pour faire rejeter une résolution relative aux assemblées primaires de Saint-Etienne. Catholique et quelque peu royaliste, il vit sa dernière élection annulée au 18 fructidor, et il rentra dans la vie privée.

On a de lui : Projet de décret en faveur de Joseph Sevan ; Réclamation des citoyens des départements du Mont-Blanc et des Alpes Maritimes inscrits sur la liste des émigrés (1793).