Dominique Jacob

1735 - 1809

Informations générales
  • Né le 5 janvier 1735 à Nancy (Meurthe - France)
  • Décédé le 29 mars 1809 à Toul (Meurthe-et-Moselle - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 22 juillet 1793 au 26 octobre 1795
Département
Meurthe
Groupe
Plaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, né à Nancy (Meurthe) le 5 janvier 1735, mort à Toul (Meurthe) le 29 mars 1809, il exerça, pendant la Révolution, les fonctions de président du tribunal de district de Toul, et celles de maire de la ville.

Elu, le 7 septembre 1792, troisième député suppléant de la Meurthe à la Convention nationale, avec 272 voix (476 votants), il fut admis à siéger dans l'assemblée le 22 juillet 1793, en remplacement de Mollevaut, décrété d'arrestation. Jacob appela l'attention de ses collègues sur la situation de la ville de Toul, qui avait, dit-il, des canons sans affûts; il dénonça les dégâts commis dans les forêts nationales, fit rendre un décret sur les immeubles des comptables soumis à l'hypothèque nationale, et sur les comptes des receveurs des domaines des ci-devant princes français, et présenta un rapport à propos des gratifications des receveurs particuliers.

Après la session, il devint juge au tribunal criminel de la Meurthe, et, plus tard, receveur de l'administration des domaines.