René, François Le Jeune

1729 - 1799

Informations générales
  • Né le 19 juillet 1729 à Mayenne (Mayenne - France)
  • Décédé le 4 décembre 1799 à Mayenne (Mayenne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Mayenne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, né à Mayenne (Mayenne) le 19 juillet 1729 « de François Le Jeune, notaire royal et de Renée Oger » , mort à Mayenne le 5 décembre 1799, il était avocat et vice-président de l'administration du district, lorsqu'il fut élu, le 7 septembre 1792, député de la Mayenne à la Convention, le 8e et dernier, par 195 voix (363 votants).

Il prit place parmi les modérés et, lors du procès de Louis XVI, répondit au 3e appel nominal : « C'est comme législateur que je propose une mesure de sûreté générale. La peine de mort est moins établie pour punir un coupable que pour effrayer les autres; cette loi n'a pas d'application au cas particulier dont il s agit. Je conclus à la réclusion perpétuelle. » Il se prononça ensuite pour le sursis.

Le 10 juin 1793, il vint au secours des deux commissaires de la ville de Laval, Jourdain et Hubert, qui avaient apporté à la Convention une adresse contre les événements du 31 mai, et qui se trouvaient menacés d'un décret d'accusation : il les emmena chez lui, où ils restèrent jusqu'à deux heures du matin.

Le Jeune se fit ensuite oublier jusqu'à la fin de la législature, et revint mourir à Mayenne.

Date de mise à jour: décembre 2019