Juste Rameau de la Cérée

1748 - 1827

Informations générales
  • Né le 15 mars 1748 à Dijon (Côte-d'Or - France)
  • Décédé le 27 novembre 1827 à Mesmont (Côte-d'Or - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 5 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Côte-d'Or
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 15 octobre 1795 au 16 février 1796
Département
Aisne
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, député au Conseil des Cinq-Cents, né à Dijon (Côte-d'Or) le 15 mars 1748, mort à une date inconnue, il était propriétaire à Mesmont (Côte-d'Or) et membre de l'administration du département, lorsque ce département l'envoya siéger à la Convention nationale, le 9e sur 10, par 326 voix (464 votants).
Il prit place parmi les modérés, et se prononça contre la mort du roi.

Au premier appel nominal il répondit :

« Je distingue deux choses dans Louis XVI : le fonctionnaire public, et Louis Capet. S'il s'agit de prononcer sur Louis, un tribunal doit en connaître ; et s'il s'agit d'un fonctionnaire public, je le crois coupable depuis dix mois et je me réserve de prononcer révolutionnairement sur son sort.

Il repoussa l'appel au peuple, et, au 3e appel nominal, s'exprima en ces termes :

« La qualité de juge que je n'ai point reçue du souverain, il n'était point en votre pouvoir de me la donner, aussi ne me crois-je point lié par ce décret monstrueux. Je vote pour le bannissement actuel et à perpétuité.

Rameau de la Cérée fut réélu, le 23 vendémiaire an IV, député au Conseil des Cinq-Cents par le département de l'Aisne, avec 182 voix (326 votants),

Il donna sa démission le 27 pluviôse an VI, et l'emplit ensuite les fonctions de maître particulier des forêts et d'inspecteur forestier.