Jean-François, Adrien Cassaigneau de Saint-Gervais

1759 - 1819

Informations générales
  • Né le 10 janvier 1759 à Limoux (Aude - France)
  • Décédé le 28 mai 1819 à Pierre-buffière (Haute-Vienne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 11 avril 1797 au 26 décembre 1799
Département
Aude
Groupe
Majorité

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-cents, né à Limoux (Aude) le 10 janvier 1759, mort à Pierre-Buffière (Haute-Vienne) le 28 mai 1819, « fils à noble Pierre-Guillaume Cassaigneau de Saint-Gervais; seigneur de Brasse, et à dame Françoise Pont », il entra, en 1778, comme cadet gentilhomme, au régiment de Picardie.

Il donna sa démission peu avant 1789, embrassa les idées nouvelles, et devint successivement président de l'administration municipale de Limoux, commandant de la garde nationale de cette ville et administrateur du département de l'Aude.

Elu, le 22 germinal an V, député de l'Aude au Conseil des Cinq-cents, par 121 voix (164 votants), il prit silencieusement place parmi les partisans du Directoire. Son nom n'est pas cité au Moniteur.

Rallié au 18 brumaire, il fut nommé sous-préfet de Limoux le 27 germinal an VIII, remplit ces fonctions pendant la durée de l'empire, et fut suspendu, le 28 août 1815, à la suite de dénonciations ; on lui reprochait une « conduite faible, et la perte absolue de la confiance de ses administrés ». Malgré ses protestations, « après trente-huit ans de services effectifs », il acheva ses jours dans la retraite. Il était chevalier de la Légion d'honneur du 13 février 1815