Jean, Antoine Cambe

1764 - 1811

Informations générales
  • Né le 16 octobre 1764 à Verfeil (Tarn-et-Garonne - France)
  • Décédé le 7 mai 1811 à Parisot (Tarn-et-Garonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 avril 1799 au 26 décembre 1799
Département
Aveyron
Groupe
Bonapartiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-cents, et membre du Tribunat, né à Verfeil (Tarn-et-Garonne), le 16 octobre 1764, d'Antoine Simon, bourgeois, et d'Elisabeth Faure, mort à Parisot (Tarn-et-Garonne), le 7 mai 1811, il était avocat, et devint, sous la Révolution, administrateur du département de l'Aveyron.

Il fut élu député au Conseil des Cinq-cents, le 25 germinal an VII. Il se prononça, le 8 messidor, pour la liberté des cultes, et proposa, en même temps de charger le Directoire de veiller au maintien des institutions républicaines (la motion, appuyée par Lucien Bonaparte, fut adoptée par l'assemblée); il combattit, le 14, un projet de Delbrel tendant à annuler les congés et exemptions militaires. Enfin, le 22 du même mois, Cambe opina contre la proposition de Brichet, qui était d'avis de déclarer responsables des attentats commis dans chaque commune les parents d'émigrés et de nobles qui y avaient leur domicile.

La sollicitude de Cambe pour les institutions républicaines ne l'empêcha pas de se rallier au coup d'Etat de brumaire, et de devenir, le 4 nivôse an VIII, membre du Tribunat. Il y combattit le projet de réduction des justices de paix, et en sortit en 1802, lors de l'élimination d'un cinquième des membres de cette assemblée.