Antoine, Marie, Noël, Julien Vistorte

1758 - 1842

Informations générales
  • Né le 25 décembre 1758 à La Roche-Derrien (Côtes d'Armor - France)
  • Décédé le 17 décembre 1842 à Guingamp (Côtes d'Armor - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 17 octobre 1795 au 19 mai 1799
Département
Côtes-du-Nord
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 2 mai 1809 au 1er juillet 1813
Département
Côtes-du-Nord
Régime politique
Première Restauration
Législature
Chambre des députés des départements
Mandat
Du 4 juin 1814 au 20 mars 1815
Département
Côtes-du-Nord

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents et au Corps législatif, né à la Roche-Derrien (Côtes-du-Nord) le 25 décembre 1758, mort à Guingamp (Côtes-du-Nord) le 17 décembre 1842, « fils de noble maître Joseph-Joachim Vistorte, notaire à Guingamp, et tenant la distribution des eaux-de-vie à la Roche-Derrien, et de demoiselle Julie Bruyère Ducarpon », avocat en 1779, puis juge du duché de Penthièvre, lieutenant général de police et subdélégué, il embrassa la cause de la Révolution, et devint administrateur des Côtes-du-Nord, et procureur syndic du district de Guingamp.

Elu le 25 vendémiaire an IV, député des Côtes-du-Nord au conseil des Cinq-Cents, par 203 voix (403 votants), il joua un rôle parlementaire assez effacé, ne prit la parole que pour proposer d'attribuer au ministère de la Justice le travail des radiations d'émigrés, et pour faire valider plusieurs élections, et fut membre de plusieurs commissions. Il sortit du Conseil en l'an VII et reprit ses fonctions administratives.

Rallié au 18 brumaire, il devint, le 12 floréal an VIII, président du tribunal de 1re instance de Guingamp, et fut élu, le 2 mai 1809, par le Sénat conservateur, député des Côtes-du-Nord au Corps législatif. Il en sortit en 1813, ne reparut pas sur la scène politique et occupa les fonctions de président du tribunal de Guingamp jusqu'à sa mort. Chevalier de la Légion d'honneur.