Claude, Etienne, Joseph Louvot

1750 - 1824

Informations générales
  • Né le 7 août 1750 à Besançon (Doubs - France)
  • Décédé le 18 juin 1824 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 octobre 1795 au 19 mai 1799
Département
Doubs
Groupe
Droite
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 12 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Doubs

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-cents, représentant à la Chambre des Cent-jours, né à Besançon (Doubs) le 7 août 1750, mort à Paris le 18 juin 1824, « fils de sieur Jean-Baptiste Louvot, marchand, et de demoiselle Jeanne Humbert-Arnaux, » il était avocat avant la Révolution. Il devint, en 1791, juge au tribunal de son district.

Elu député du Doubs au Conseil des Cinq-cents, le 22 vendémiaire an IV, par 161 voix (172 votants), il s'éleva, dans cette assemblée, contre l'envoi des garnisaires pour le paiement des contributions, et proposa un projet de liquidation des créances de la nation sur les biens d'émigrés possédés par indivis. Il fut plusieurs fois dénoncé, et faillit être sérieusement compromis comme parent d'émigré.

Rallié au 18 brumaire, il fut nommé juge au tribunal d'appel de Besançon, le 28 floréal an VIII, devint président du tribunal à la réorganisation de la magistrature, et membre de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII.

Premier président à la cour impériale de Besançon le 19 mai 1810, et créé baron de l'empire le 19 juin 1813, il fut élu représentant à la Chambre des Cent-jours, par le département du Doubs, avec 51 voix (68 votants), le 12 mai 1815.

A la seconde Restauration, il resta quelque temps sans emploi, puis devint premier président à la cour royale de Riom en juillet 1818, et conseiller à la cour de cassation le 7 juillet 1819.

Date de mise à jour: mai 2017