Pierre, Joseph Vallée

1758 - 1828

Informations générales
  • Né le 18 décembre 1758 à Saint-mihiel (Meuse - France)
  • Décédé le 3 octobre 1828 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 11 avril 1797 au 26 décembre 1799
Département
Meuse
Groupe
Modérés
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 20 septembre 1817 au 1er mai 1822
Département
Meuse
Groupe
Minorité libérale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents et de 1817 à 1822, né à Saint-Mihiel (Meuse) le 18 décembre 1758, mort à Paris le 3 octobre 1828, il était avocat à Saint-Mihiel au moment de la Révolution.

Partisan des idées nouvelles, il fut successivement commissaire du roi, puis commissaire du pouvoir exécutif prés le tribunal criminel de la Meuse (1791), juge au tribunal civil en 1792, et accusateur public près le tribunal de la Meuse en 1794.

Elu, le 22 germinal an V, député de ce département au Conseil des Cinq-Cents, par 193 voix (243 votants), il ne s'y fit remarquer que par sa motion et son rapport sur l'affaire de Santerre juge de paix à Chaulny.

Bien que modéré, il ne fut pas inquiété au 18 fructidor, adhéra au 18 brumaire, fut nommé juge au tribunal de cassation le 11 germinal an VIII, membre de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII, et créé chevalier de l'Empire le 26 avril 1808.

Maintenu par la Restauration dans ses fonctions de conseiller à la Cour de cassation, il fut élu, le 20 septembre 1817, député du grand collège de la Meuse, par 161 voix (299 votants, 516 inscrits), prit place dans le parti libéral, et vota contre les deux lois d'exception et contre le nouveau système électoral.

Il quitta la vie politique aux élections de mai 1822.

Date de mise à jour: mai 2015