Pierre, Mathieu, Philippe, Joseph Dumoulin

1765 - 1847

Informations générales
  • Né le 7 avril 1765 à Saint-Amand (Nord - France)
  • Décédé le 14 février 1847 à Douai (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 15 avril 1799 au 26 décembre 1799
Département
Nord
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 1er juillet 1805
Département
Nord
Régime politique
Première Restauration
Législature
Chambre des députés des départements
Mandat
Du 4 juin 1814 au 20 mars 1815
Département
Nord
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 10 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Nord

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents, au Corps législatif de l'an VIII à 1805 et de 1811 à 1815 et représentant à la Chambre des Cent-Jours, né à Saint-Amand (Nord) le 7 avril 1765, mort à Douai (Nord) le 14 février 1847, il fut reçu (1788) avocat au parlement de Flandre.

Maire de Saint-Amand en 1790, il quitta cette fonction l'année d'après, pour occuper à Douai une chaire de droit français. Il devint, dans la même ville, président du district et administrateur au directoire du département. Le 15 septembre 1797, il fut nommé juge au tribunal civil du Nord.

Deux ans après le 26 germinal an VII, l'assemblée électorale de ce département l'envoya, par 184 voix sur 246 votants, siéger au Conseil des Cinq-Cents, où il se fit peu remarquer. Le 4 nivôse an VIII, il annonça à ses collègues, par lettre, l'acceptation, à la presque unanimité, du nouvel acte constitutionnel dans la commune de Douai.

Elu, le 4 nivôse an VIII, par le Sénat conservateur, député du Nord au Corps législatif, il en sortit en 1805. « Son opposition, dit un biographe, quelque mesurée et conciliante qu'elle eût été, avait déplu au pouvoir. » Dumoulin ne reparut à l'Assemblée que le 8 mai 1811, en vertu d'un nouvel acte du Sénat; il y siégea alors jusqu'en 1815.

Il appartint également à la Chambre des Cent-Jours, où l'envoya, par 42 voix sur 64 votants, le collège de département du Nord. La qualité de député pendant l'interrègne des Bourbons entraîna pour Dumoulin la perte du titre de conseiller à la cour de Douai, qui lui avait été conféré le 22 avril 1811.

La révolution de 1830 le lui rendit. Le 11 mars 1831, il fut nommé conseiller général du Nord. Chevalier de la Légion d'honneur, du 26 octobre 1814.

Date de mise à jour: décembre 2014