Théodore, Marie Gueulluy de Rumigny

1789 - 1860

Informations générales
  • Né le 12 mars 1789 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 24 juin 1860 à Gagny (Seine-St-Denis - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 28 octobre 1830 au 31 mai 1831
Département
Somme
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Mayenne
Groupe
Majorité gouvernementale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1830 à 1834, né à Paris le 12 mars 1789 « fils de Marie Louis Gabriel Philippe Augustin Gueullui marquis de Rumigny capitaine de cavallerie et de Marie Julie Hatte de Chevilly son épouse », mort à Gagny (Seine-et-Oise) le 24 juin 1860, d'une famille originaire de Picardie, il entra, dès l'âge de seize ans, à l'Ecole de Fontainebleau et en sortit pour prendre part aux guerres du premier Empire.

Il se signala à la bataille d'Iéna, et dans les campagnes de 1809 et de 1812 et fut nommé aide-de-camp du général Gérard. Après les combats de Nangis et de Montereau (1814) il fut promu colonel; la Restauration le mit en demi-solde. Rumigny accueillit avec enthousiasme Napoléon lors de son retour de l'île d'Elbe, fut attaché à l'état-major général et, le 16 juin 1815, se battit à Ligny.

La seconde Restauration l'avait mis de nouveau en non-activité, lorsque le général Gérard le présenta au duc d'Orléans, qui, en 1818, le prit pour aide-de-camp, lui fit rendre son grade de colonel, et le fit nommer bientôt après général de brigade.

Elu, le 28 octobre 1830, député du grand collège de la Somme, par 765 voix (1,188 votants, 1,829 inscrits) en remplacement de M. du Maisniel, démissionnaire, il siégea dans la majorité conservatrice et obtint sa réélection, le 5 juillet 1831, cette fois dans le 4e collège de la Mayenne (extra-muros), par 183 voix (251 votants, 343 inscrits), contre 54 à M. de Vaucelle. Tout dévoué à la personne de Louis-Philippe, le général de Rumigny lutta plusieurs fois dans la rue contre le peuple insurgé, et se prononça systématiquement, à la Chambre, contre toute mesure désapprouvée par le roi. Le 21 juin 1840, il fut promu lieutenant-général.

La révolution de 1848 le rendit à la vie privée et l'obligea à quitter la France. Il accompagna le roi en Angleterre et fut mis à la retraite d'office le 8 juin 1848. De retour en France quelques années plus tard, il vécut jusqu'à sa mort dans une profonde obscurité. Grand officier de la Légion d'honneur (9 janvier 1833).

Date de mise à jour: juillet 2013