Bernard, Jean, Etienne Delaître

1770 - 1847

Informations générales
  • Né le 2 janvier 1770 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 10 novembre 1847 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Seine
Groupe
Minorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 26 mars 1817
Département
Seine
Groupe
Minorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Né à Paris le 2 janvier 1770, mort à Paris le 10 novembre 1847, manufacturier, il traversa la Révolution sans se trouver mêlé aux événements politiques. Il était le fils de l'ancien directeur général des entrées de Paris, qui fut assassiné dans son château de Charonne, après le 10 août 1792 et le frère de Jean François Marie Delaître qui fut député de Seine-et-Oise.

Conseiller général de la Seine et conseiller municipal de Paris sous le Consulat et l'Empire, il se rallia avec empressement au gouvernement des Bourbons, signa la proclamation du 2 avril 1814 en faveur de la branche aînée, fut destitué pendant les Cent-Jours, et réintégré à la seconde Restauration.

Le collège de département de la Seine le nomma député, le 22 août 1815, par 146 voix (201 votants, 230 inscrits); il se fit peu remarquer dans la Chambre introuvable ou il siégea dans la minorité, fut réélu, le 4 octobre 1816, par 142 voix (199 votants, 228 inscrits), prit place au côté droit, et fut un des candidats à la questure. En 1817 et 1818, il présida le collège électoral du deuxième arrondissement du département de la Seine.

Nommé maître des requêtes le 8 octobre 1817, il fit partie au Conseil d'Etat du comité des nuances, et se consacra à ses nouvelles fonctions, jusqu'au moment où il fut appelé (3 juillet 1820) à la préfecture du département de l'Eure. La révolution de 1830 le rendit à la vie privée.

Fait chevalier de la Légion d'honneur le 27 juillet 1814, il a été promu au grade d'officier le 22 août 1824.

Date de mise à jour: mars 2015


Retour haut de page