Marie, Olivier, Jacques, Augustin Caminade de Chatenet

1784 - 1861

Informations générales
  • Né le 6 janvier 1784 à Cognac (Charente - France)
  • Décédé le 5 décembre 1861 à Auney-sous-auneau (Eure-et-Loir - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Charente
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Fils de Jean Jacques Caminade qui avait été représentant à la Chambre des Cent-Jours, député de 1831 à 1834, né à Cognac (Charente) le 6 janvier 1784, mort à Auney-sous-Auneau (Eure-et-Loir) le 5 décembre 1861, il fit de bonnes études, et succéda à son père comme sous-préfet de Cognac : il allait recevoir le titre de préfet quand l'Empire tomba.

Destitué en 1816, il rentra dans la vie privée, et établit à Cognac une maison pour le commerce des eaux-de-vie. En même temps, il s'occupait de littérature. Elu, le 5 juillet 1831, député du 3e collège de la Charente (Cognac), avec 253 voix (398 votants, 453 inscrits), contre 139 à M. Hennessy, il soutint la monarchie de Louis-Philippe, mais avec une indépendance relative ; par exemple, il se prononça contre l'hérédité de la pairie; la clôture de la discussion ayant été prononcée avant son tour d'inscription, Caminade fit imprimer son opinion : « Souvent, disait-il, en simplifiant les questions, on les éclaire. Dans nos moeurs, dans nos institutions actuelles, les fonctions héréditaires ne doivent plus exister ailleurs que sur le trône... Mais dans la Chambre des pairs l'hérédité serait un privilège antipathique à l'immense majorité de la nation... L'opinion, en France, ne conçoit plus d'autres supériorités que celles des talents et des services. Elle ne pourrait comprendre ni autoriser une dignité perpétuée, dans de certaines familles, et transmissible en naissant. Elle veut bien que le fils d'un pair devienne pair à son tour, s'il sait s'en rendre digne, mais elle n'admet pas qu'il puisse naître pair, quels que doivent être un jour ses mérites. »

Conseiller général de la Charente en 1833, pour le canton de Segonzac, décoré de l'ordre de la Légion d'honneur en 1834, Caminade de Châtenet ne fut pas réélu député aux élections suivantes : il n'obtint, le 21 juin 1834, que 83 voix sur 197 votants. Il se consacra à la direction de sa maison de commerce, et occupa ses loisirs à des essais littéraires, en prose et en vers. Il était membre de la Société des gens de lettres.

Date de mise à jour: décembre 2013