Joseph, Marie de Castelli

1746 - 1820

Informations générales
  • Né le 2 novembre 1746 à Calvi (Haute-Corse - France)
  • Décédé le 4 décembre 1820 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 17 juillet 1819
Département
Corse
Groupe
Centre

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1816 à 1819, né à Calvi (Corse), le 2 novembre 1746, mort à Paris, le 4 décembre 1820, il entra dans la magistrature.

Il était procureur du roi au tribunal de Corte, quand il fut élu le 4 octobre 1816, député de la Corse, au collège de département. Il siégea au centre et soutint le gouvernement.

Dans la session de 1817-1818, il prit part au débat sur les douanes, et demanda que la Corse, « qui supporte les charges de l'Etat », fût traitée comme département français, et que toutes ses productions fussent admises en France par les ports désignés, franches de droits.

En 1818-1819, il prit la parole comme rapporteur de plusieurs pétitions, entre autres de celle du sieur Petrucci, de Bastia, qui se plaignait qu'il « se commît en Corse beaucoup d'assassinats que la justice ne poursuit pas. » Castelli fit voter l'ordre du jour. Il le proposa de même sur une autre pétition signée Giaccobbi, de Corte : celle-la dénonçait formellement l'assassinat commis sur la personne d'un conseiller de la Cour royale d'Ajaccio, comme n'ayant point été poursuivi. Castelli motiva son opinion sur ce que le signataire était inconnu, sur ce qu'il n'avait fait aucune démarche pour signaler aux tribunaux les auteurs du crime; il avoua toutefois que le fait de l'assassinat était venu à sa connaissance.

Le 21 juillet 1819, Castelli fut nommé conseiller à la cour d'Ajaccio.


Retour haut de page