Sigismond, Frédéric de Berckheim

1775 - 1819

Informations générales
  • Né le 9 mai 1775 à Ribeauvillé (Haut-Rhin - France)
  • Décédé le 28 décembre 1819 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Haut-Rhin
Groupe
Royalistes constitutionnels
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 26 mars 1817
Département
Haut-Rhin
Groupe
Royalistes constitutionnels

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1817, né à Ribeauvillé (Haut-Rhin), le 9 mai 1775, d'une vieille famille de noblesse d'Alsace, mort à Paris, le 28 décembre 1819, il entra à 14 ans, comme sous-lieutenant, dans le régiment de Lamarck, parcourut rapidement les grades inférieurs, et devint, à peine âgé de 30 ans, colonel du 1er régiment de cuirassiers. Il assista aux combats de Heilsberg, Friedland, Eckmuhl, Essling, Wagram, Znaïm, reçut sur le champ de bataille les grades de général de brigade et de général de division, se distingua encore à Polotsk, où il dégagea une grande partie de l'artillerie du 2e corps enveloppée dans une charge de cavalerie ennemie, et à Borilow. Ecuyer de Napoléon ler, il reçut le commandement de la division de cavalerie formée des quatre régiments des gardes d'honneur, et fut créé baron de l'Empire (9 mars 1810).

La Restauration, à laquelle il se rallia en 1814, ce qui ne l'empêcha pas de revenir à l'Empereur pendant les Cent-jours, lui conféra d'autres titres : deux fois désigné par le collège de département du Haut-Rhin, les 22 août 1815 et 4 octobre 1816, il fut nommé député, et devint inspecteur-général de la cavalerie, par la protection du duc d'Angoulême. Il vota à la Chambre avec les royalistes constitutionnels, sans jamais monter à la tribune.

Fait chevalier de la Légion d'honneur en 1805, officier en 1807, il en est devenu commandeur le 14 mai 1813.

Date de mise à jour: mars 2015


Retour haut de page