Joseph, Claude, François de Beaurepaire

1769 - 1854

Informations générales
  • Né le 11 avril 1769 à Beaurepaire (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 9 juin 1854 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Centre
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 22 juillet 1820
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Centre
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 24 décembre 1823
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Centre
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Centre

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1827 et pair de France, né à Beaurepaire (Saône-et-Loire), le 11 avril 1769, mort à Paris, le 9 juin 1854, d'une famille noble fixée dans le Louhannais depuis le XIVe siècle, il entra comme cadet gentilhomme à l'Ecole militaire à l'âge de 14 ans, passa sous-lieutenant au régiment de chasseurs du Gévaudan (1786), puis au régiment de chasseurs à cheval de Normandie (1788), et, hostile au mouvement de la Révolution, mit son épée au service de l'émigration de 1792 à 1797.

Rentré en France sous le premier Empire il devint conseiller municipal (1810) et maire de Beaurepaire (1813).

La Restauration lui reconnut le grade de capitaine, et il commandait la garde nationale à cheval de l'arrondissement de Louhans, lorsque le collège de département de Saône-et-Loire l'élut député, le 22 août 1815, par 122 voix sur 166 votants et 266 inscrits. Successivement réélu, dans le même collège, le 4 octobre 1816 par 95 voix sur 182 votants et 267 inscrits, et le 13 novembre 1820 par 245 voix sur 449 votants et 527 inscrits, puis, le 25 février 1824, dans le 4e arrondissement électoral de Saône-et-Loire (Charolles) presque à l'unanimité, 173 voix sur 181 votants et 317 inscrits, il siégea toujours au centre et soutint fidèlement les ministères qui se succédèrent au pouvoir.

Conseiller général de 1822 à 1830, il fut élevé à la pairie le 5 novembre 1827. Chevalier de Saint-Louis depuis 1815, et de la Légion d'honneur depuis 1825.


Retour haut de page