Joseph Cuny

1780 - 1844

Informations générales
  • Né le 12 janvier 1780 à Padoux (Vosges - France)
  • Décédé le 16 juin 1844 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Vosges
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Vosges
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 20 février 1828
Département
Vosges
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Vosges
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Vosges
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 16 juin 1844
Département
Vosges

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1816, de 1824 à 1828, de 1834 à 1837 et de 1839 à 1844, né à Padoux (Vosges) le 12 janvier 1780, « de Joseph Cuny et de Jeanne Poirot son épouse, laboureur à Padoux » mort à Paris, le 16 juin 1844, il appartenait à la magistrature, comme substitut du procureur du roi, quand il fut élu pour la première fois, le 22 août 1815, avec 89 voix sur 147 votants et 255 inscrits, par le collège de département des Vosges, député à la Chambre introuvable. Il y vota avec la majorité.

Il fit partie ensuite de la Chambre de 1824, ayant été nommé, le 25 février, par le 1er arrondissement électoral des Vosges, (Epinal), avec 119 voix sur 125 votants. Il continua de s'y montrer ardent royaliste. M. Cuny parla plusieurs fois à la Chambre en faveur des émigrés. « Il est monté aussi à la tribune, écrivait un biographe anti-ministériel, toutes les fois qu'il s'est agi de sel gemme, quoiqu'il n'en mette guère dans ses discours. Ce députa a l'accent bas-lorrain ; il a cinquante six ans environ, sa taille est moyenne, il est maigre et fort laid. Nous n'avons pas besoin d'ajouter qu'il a reçu la croix d'honneur, et qu'il est ministériel. »

Réélu le 17 novembre 1827, par 88 voix sur 122 votants, 154 inscrits, contre M. Champy, 34, il ne fut pas reçu, les élections du département des Vosges ayant été annulées le 20 février 1828.

Il reparut encore à la Chambre sous le règne de Louis-Philippe, ayant obtenu la majorité dans le collège d'Epinal: le 21 juin 1834, avec 90 voix (168 votants, 186 inscrits), contre 48 à M. Chavanne, le 2 mars 1839 avec 94 voix sur 154 votants ; et le 9 juillet 1842 avec 147 voix sur 287 votants. De 1837 à 1839, il avait cessé de faire partie de la Chambre. Il siégea à droite et vota avec l'opposition légitimiste. Chevalier de la Légion d'honneur, du 30 avril 1821.

Date de mise à jour: octobre 2015