Claude, Charles, Etienne Hernoux

1797 - 1861

Informations générales
  • Né le 17 mars 1797 à Saint-jean-de-losne (Côte-d'Or - France)
  • Décédé le 28 mai 1861 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 4 avril 1839 au 29 mai 1840
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 30 mai 1840 au 12 juin 1842
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 15 novembre 1844
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 16 novembre 1844 au 6 juillet 1846
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Bonapartiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1848 et représentant en 1849, né à Saint-Jean-de-Losne (Côte-d'Or) le 17 mars 1797, fils de Charles Jean Pierre Hernoux et d'Anne Félicité Bizot, mort à Paris le 28 mai 1861, parent d'Etienne Nicolas Philibert qui fut député de la Côte-d'Or, il entra dans la marine comme mousse en 1811, devint enseigne de vaisseau en 1820, lieutenant de vaisseau en 1826, et fut le précepteur militaire du prince de Joinville et son aide-de-camp.

Elu, le 21 juin 1834, député du 5e collège de Seine-et-Oise (Mantes) par 173 voix (291 votants, 354 inscrits), contre 112 à M. Fiot, député sortant; réélu, le 4 novembre 1837, par 193 voix (282 votants, 362 inscrits), contre 171 à M. de Rochemon, il dut se représenter, le 30 mai 1840, devant ses électeurs en raison de sa nomination au grade de capitaine de vaisseau, et vit son mandat confirmé par 164 voix sur 283 votants.

Réélu, le 9 juillet 1842, par 208 voix (381 votants, 432 inscrits), contre 172 à M. de Colbert, il dut encore une fois, après sa nomination de contre-amiral, se représenter devant ses électeurs, qui le renvoyèrent à la Chambre, le 16 novembre 1844, par 242 voix (373 votants, 432 inscrits), contre 111 à M. de Colbert.

Réélu de nouveau, le 1er août 1846, par 252 voix (461 votants, 503 inscrits), contre 124 à M. Baroche et 83 à M. de Colbert, il soutint constamment la politique ministérielle, vota avec la majorité, et, en 1846, combattit comme rapporteur le projet de loi destiné à ouvrir à la marine un crédit de 93 millions, que l'opposition réussit à faire passer.

Ses occupations législatives ne l'avaient pas empêché de faire campagne et d'assister, en 1840, aux affaires de Tanger et de Mogador.

Le 13 mai 1849, la concentration des partis modérés l'élut représentant de Seine-et-Oise à l'Assemblée législative, le 9e et dernier, avec 37,360 voix (96,950 votants, 139,436 inscrits), il vota avec la majorité monarchique et se rallia au prince L. Napoléon, qui le laissa cependant pendant trois ans en inactivité; en 1854, il fut nommé commandant de la station navale des Antilles. Commandeur de la Légion d'honneur du 28 avril 1847.

Date de mise à jour: janvier 2014

Retour haut de page