François, Armand, Bonaventure Louvel de Monceaux

1768 - 1843

Informations générales
  • Né le 4 mai 1768 à Contrières (Manche - France)
  • Décédé le 20 juillet 1843 à Contrières (Manche - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1822 au 24 décembre 1823
Département
Manche
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Manche
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Manche
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1822 à 1830, né à Contrières (Manche) le 4 mai 1768, mort à Contrières le 20 juillet 1843, il était officier d'artillerie sous l'ancien régime.

Il émigra à la Révolution, servit à l'armée des princes et commanda l'armée royale de l'ouest par intérim.

Chevalier de Saint-Louis à la Restauration, il fut élu, le 13 novembre 1822, député du 3e arrondissement électoral de la Manche (Coutances), par 226 voix (294 votants, 422 inscrits), contre 52 au vicomte de Blangy, et siégea au centre ministériel.

Réélu, le 25 février 1824, par 223 voix (230 votants, 339 inscrits), et, le 17 novembre 1827, par 138 voix (184 votants, 296 inscrits), contre 40 à M. Cahouet, il continua de siéger au centre, vota le milliard des émigrés, les lois sur le sacrilège, sur le droit d'aînesse, sur la conversion des rentes et contre la liberté de la presse. Il soutint également le ministère Polignac contre les 221, et ne fut pas réélu aux élections de juin 1830.

Les biographies du temps rapportent cependant que M. Louvel n'était ministériel qu'à la Chambre et que, dans sa commune, il ne négligeait aucune occasion de blâmer les ministres et leur système.

Date de mise à jour: août 2015


Retour haut de page