Constantin, Guy Le Gonidec de Penlan

1764 - 1855

Informations générales
  • Né le 12 novembre 1764 à Caen (Calvados - France)
  • Décédé le 4 mars 1855 à Sainte-honorine-la-chardonne (Orne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 1er mai 1822
Département
Orne
Groupe
Centre ministériel
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 9 mai 1822 au 24 décembre 1823
Département
Orne
Groupe
Centre ministériel
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Orne
Groupe
Centre ministériel

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1820 à 1827, né à Caen (Calvados) le 12 novembre 1764, mort à Sainte-Honorine-La-Chardonne (Orne) le 4 mars 1855, « fils de messire Guy-François Le Gonidec de Penlan, écuyer, et de noble dame Marie-Elisabeth-Françoise Auvray », il émigra au moment de la Révolution, servit à l'armée des princes et ne rentra en France qu'en 1803.

Peu temps après, il devint conseiller général du Calvados. Receveur des contributions sous la Restauration, maire de Sainte Honorine la Chardonne (Orne), il fut élu député, le 13 novembre 1820, par le collège de département de l'Orne, avec 216 voix (304 votants, 356 inscrits). Il siégea au centre ministériel, et obtint sa réélection, le 9 mai 1822, dans le 3e arrondissement électoral de l'Orne (Domfront), avec 114 voix (193 votants, 222 inscrits), contre 69 au baron Rémon, et, le 25 février 1824, avec 101 voix (157 votants, 179 inscrits), contre 54 au prince de Broglie.

Au moment de cette dernière élection, M. Le Gonidec était président du collège électoral de Domfront. Il continua de soutenir, durant ces diverses législatures, les ministres et le gouvernement des Bourbons, et quitta la vie politique aux élections de 1827.

Il était chevalier de l'ordre de Saint-Louis.

Date de mise à jour: janvier 2013


Retour haut de page