Antoine, Gabriel Jars

1774 - 1857

Informations générales
  • Né le 9 janvier 1774 à Lyon (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé le 16 mars 1857 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Rhône
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 31 mai 1831
Département
Rhône
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Rhône
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Rhône
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Rhône
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Rhône
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1827 à 1842, né à Lyon (Rhône) le 9 janvier 1774 « fils légitime de Sr. Gabriel Jars interessé dans les mines du Lyonnais et de De. Thérèse Baretty », mort à Paris le 16 mars 1857, négociant à Lyon et ancien capitaine du génie, chevalier de la Légion d'honneur du 18 janvier 1815, adjoint au maire de Lyon pendant les Cent-Jours, il présenta les clefs de la ville à Napoléon revenant de l'île d'Elbe, fut nommé maire de Lyon par l'empereur, et dut se démettre de ces fonctions au retour de Louis XVIII. A partir de ce moment, il se signala dans les réunions publiques comme libéral.

Le 25 février 1824, il échoua comme candidat à la députation dans le 2e arrondissement électoral du Rhône (Lyon-Sud), avec 341 voix contre 405 au député sortant, M. Delhomme; mais, le 17 novembre 1827, il fut élu par le 1er arrondissement du même département (Lyon-Nord), avec 575 voix (912 votants, 1,025 inscrits), contre 307 à M. Delacroix-Laval, vota avec le centre gauche et signa l'adresse des 221. Il fut réélu, le 23 juin 1830, par 675 voix (980 votants, 1,064 inscrits) contre 296 à M. Nivière, et devint secrétaire de la Chambre, en août 1830.

Rallié au gouvernement de Louis-Philippe, il fut successivement réélu député dans le même arrondissement : le 5 juillet 1831, le 21 juin 1834, par 483 voix (803 votants, 1,057 inscrits), contre 169 à M. Ravez; le 4 novembre 1837, par 558 voix (1,053 votants, 1,344 inscrits); le 2 mars 1839, par 672 voix (804 votants). Il se prononça en faveur de l'inamovibilité de la magistrature, de la loi contre les associations, et de la demande de crédits supplémentaires destinés à l'armée; soutint la plupart des ministères, et échoua, aux élections du 9 juillet 1842, avec 344 voix sur 624 votants. Conseiller général du Rhône.

Date de mise à jour: octobre 2013

Retour haut de page