Louis Estancelin

1777 - 1858

Informations générales
  • Né le 31 janvier 1777 à Eu (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 28 février 1858 à Eu (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 octobre 1830 au 31 mai 1831
Département
Somme
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Somme
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Somme
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Somme
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Somme
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Somme
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1830 à 1846, né à Eu (Seine-Inférieure) le 31 janvier 1777, mort à Eu le 28 février 1858, il était fils d'un lieutenant général des eaux et forêts de la comté-pairie d'Eu.

Il fit ses études aux collèges de Juilly et d'Eu, et, s'étant engagé en 1797 dans un régiment de chasseurs à cheval, fit, en qualité de secrétaire du général Championnet, la campagne d'Italie, qui lui valut le grade de sous-lieutenant. Il combattit encore au delà des Alpes en 1799 et fut employé, à son retour en France, dans l'état-major de la première division militaire.

En 1802, il échangea cette situation contre le poste d'inspecteur des eaux et forêts, que la Restauration lui enleva. Mais la duchesse douairière d'Orléans, qui venait d'être réintégrée dans la succession du duc de Penthièvre, confia à M. Estancelin l'administration des domaines et forêts du ci-devant comté d'Eu. Tout dévoué dès lors aux intérêts de la famille d'Orléans, il accueillit avec joie l'avènement de Louis-Philippe, et entra à la Chambre des députés, le 22 octobre 1830, comme député du 1er arrondissement de la Somme (Abbeville), en remplacement de M. Boulon-Martel, démissionnaire.

M. Estancelin avait été élu par 299 voix (328 votants), contre 18 à M. Dorval et 10 à M. Boulon-Martel. Il siégea dans la majorité conservatrice et prit une part active à toutes les discussions relatives au commerce, à la marine et aux colonies. Il obtint sa réélection jusqu'en 1846 : le 5 juillet 1831, avec 163 voix (171 votants), contre 6 voix à M. Blin de Bourdon ; le 21 juin 1834, avec 146 voix (176 votants et 233 inscrits) ; le 4 novembre 1837, avec 176 voix (258 votants et 291 inscrits); le 3 mars 1839, avec 163 voix (221 votants, 292 inscrits); et le 9 juillet 1842, avec 164 voix (198 votants et 270 inscrits), contre 34 voix à M. Vayson.

Durant toute cette période, M. Estancelin appuya de ses votes et de ses discours le gouvernement de juillet : toutefois il se rapprocha en quelques occasions du centre gauche; c'est ainsi qu'il vota, dans la session de 1845, contre le paragraphe de l'adresse portant approbation de l'indemnité Pritchard. Ayant échoué au renouvellement du 1er août 1846, avec 109 voix contre 162 à M. Vayson, élu, M. Estancelin quitta la carrière politique. Le 10 mars 1855, il fut admis à la retraite comme intendant-régisseur du domaine d'Eu.

On lui doit un certain nombre de travaux d'histoire et d'économie politique: des recherches sur les Comtes d'Eu, sur les Voyages et découvertes des navigateurs normands; des mémoires sur le Canal de la Basse-Somme; sur l'Importation en France des fils de tissus de lin et de chanvre d'Angleterre; sur les Pêches maritimes: sur l'Etat actuel de la marine et des colonies françaises, etc.

Il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur le 7 août 1831.

Date de mise à jour: juin 2013


Retour haut de page