Charles, Armand Bouchet de Grandmay

1793 - 1872

Informations générales
  • Né le 5 novembre 1793 à Aiffres (Deux-Sèvres - France)
  • Décédé le 27 septembre 1872 à Aiffres (Deux-Sèvres - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple à l’Assemblée législative de 1849, né à Aiffres (Deux-Sèvres), le 5 novembre 1793, mort au château de Grandmay, commune d'Aiffres, le 27 septembre 1872, il suivit la carrière militaire, fit la campagne de 1812 dans les gardes d'honneur, passa dans les gardes du corps sous la Restauration, et, démissionnaire en 1830, vint faire de l'agriculture dans sa propriété de Grandmay.

Porté sur la liste conservatrice des Deux-Sèvres aux élections d'avril 1848 pour la Constituante, il échoua avec toute sa liste, mais, le 13 mai 1849, aux élections pour la Législative, il fut élu représentant des Deux-Sèvres, le 2e sur 7, par 25 997 voix sur 56 851 votants et 93 149 inscrits. Il prit place à la droite, et vota toutes les mesures appuyées par ce groupe, telles que la loi du 31 mai restrictive du suffrage universel, l'expédition romaine, et la loi Falloux-Parieu sur la liberté de l'enseignement.

Il représenta, depuis le 2 août 1852, le canton de Mazières au conseil général des Deux-Sèvres; ce mandat lui fut renouvelé le 13 juin 1853. Hostile au coup d'Etat de 1851, il quitta la vie politique au rétablissement de l'Empire.

Sans être jamais candidat depuis cette époque, il obtint encore des voix aux élections législatives :

- 306 voix, le 26 février 1852, dans la 1re circonscription, contre le candidat officiel, M. Ferdinand David,
- et 424 voix, le 1er juin 1863, dans la 2e circonscription, contre le candidat officiel, M. Lasnier, élu par 10 772 suffrages.

Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur, le 4 octobre 1853



Retour haut de page