Henri, Emmanuel Poulle

1792 - 1877

Informations générales
  • Né le 12 décembre 1792 à Montauroux (Var - France)
  • Décédé le 13 avril 1877 à Salles (Var - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 10 décembre 1836
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 11 décembre 1836 au 3 octobre 1837
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 3 décembre 1841
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 4 décembre 1841 au 12 juin 1842
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Var
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1831 à 1848, né à Montauroux (Var) le 12 décembre 1792, mort au château de Salles (Var) le 13 avril 1877, il n'exerça de fonctions publiques qu'après la révolution de juillet. En août 1830, il fut nommé conseiller de préfecture à Draguignan et, peu de temps après, conseiller à la cour royale d'Aix.

Elu, le 5 juillet 1831, député du 3e collège du Var (Draguignan), par 164 voix (247 votants), contre 75 à M. Alban de Villeneuve, il siégea sur les bancs ministériels, et fut réélu, le 21 juin 1834, par 229 voix (324 votants, 405 inscrits), contre 92 à M. de Pastoret.

Nommé, en 1836, procureur général à la cour d'Aix, il dut se représenter devant ses électeurs, qui lui renouvelèrent son mandat, le 11 décembre de la même année, par 261 voix (321 votants). Réélu, le 2 mars 1839, par 279 voix (281 votants, 469 inscrits), il fut promu premier président de la cour d'Aix, se représenta devant ses électeurs, qui le renvoyèrent successivement à la Chambre, le 4 décembre 1841, par 289 voix (290 votants, 488 inscrits); le 9 juillet 1842, par 284 voix (287 votants, 488 inscrits); le 1er août 1846, par 337 voix (340 votants, 502 inscrits).

Très attaché à la monarchie d'Orléans, il approuva les lois de septembre, de disjonction et d'apanage, suivit M. Guizot dans la coalition contre le cabinet Molé, et vota pour la dotation du duc de Nemours, pour les fortifications de Paris, pour le recensement, contre les incompatibilités, contre l'adjonction des capacités, pour l'indemnité Pritchard, contre la proposition relative aux députés fonctionnaires.

Il quitta la vie parlementaire à la révolution de 1848, et fut admis à la retraite, comme premier président, le 2 juin 1863.


Retour haut de page