Nicolas Laurens-Humblot

1788 - 1853

Informations générales
  • Né le 14 octobre 1788 à Villefranche (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé le 31 août 1853 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 20 septembre 1834 au 3 octobre 1837
Département
Rhône
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Rhône
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1842 et pair de France, né à Villefranche (Rhône) le 14 octobre 1788, mort à Paris le 31 août 1853, « fils de sieur Pierre-Mathieu Laurens, négociant, et de demoiselle Jeanne Gaillard », propriétaire et maire d'Ouilly (Rhône), il se porta comme candidat à la députation, aux élections générales du 21 juin 1834, dans le 5e collège du Rhône (Villefranche), où il échoua avec 139 voix contre 252 à M. Sauzet.

Il fut plus heureux aux élections suivantes et fut successivement élu, dans le même collège: le 20 septembre 1834, en remplacement de M. Sauzet qui avait opté pour le 1er collège du Rhône, par 150 voix (235 votants, 605 inscrits) contre 85 à M. Peyre; le 4 novembre 1837, par 313 voix (442 votants, 679 inscrits); le 2 mars 1839, par 322 voix (559 votants).

Ministériel, M. Laurens-Humblot vota la loi de disjonction, et, après le complot de Strasbourg, la loi d'apanage, et soutint le cabinet Molé et le cabinet du 12 mai 1839. Après avoir échoué aux élections du 9 juillet 1842, avec 272 voix contre 306 à M. Terme, il fut nommé pair de France le 23 septembre 1845, et soutint la politique ministérielle jusqu'à la révolution de 1848 qui le rendit à la vie privée.