Auguste Dornès

1799 - 1848

Informations générales
  • Né le 28 avril 1799 à Inconnu ( - )
  • Décédé le 20 juillet 1848 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Moselle
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848, né à Lyon (Rhône) le 28 avril 1799, mort à Paris le 20 juillet 1848, il était fils d'un général de la République et de l'Empire mort à Vilna dans la désastreuse campagne de 1812.

Ami intime d'Armand Marrast, il devint un des principaux rédacteurs du National, et fut élu, le 23 avril 1848, représentant de la Moselle à l'Assemblée constituante, le 10e sur 11, par 76 475 voix sur 97 423 votants, et 111 534 inscrits.

Il prit place à gauche, fit décréter, le 8 mai, que le gouvernement provisoire avait bien mérité de la patrie, et proposa de confier le pouvoir exécutif à une commission de cinq membres, qui nommerait des ministres responsables et révocables. Cette proposition fut adoptée, le 10, après un éloquent discours de Lamartine en sa faveur.

M. Dornès ne siégea que peu de temps à la Constituante, et n'émit qu'un vote important, celui du 26 mai, pour le bannissement de la famille d'Orléans.

Aux journées de juin 1848, commandant un détachement de gardes mobiles contre les barricades du VIIIe arrondissement, il fut grièvement blessé à l'attaque des barricades de la Porte Saint Martin, et mourut de ses blessures le 20 juillet suivant.

« La veille de sa mort, a dit un biographe, il s'écriait, dans le délire de la fièvre : « Cessez une guerre fratricide ! La République vous ouvrira les bras. »

MM. Cormenin, Woirhaye, Aiguebelle et Charles Thomas prononcèrent des discours sur sa tombe.