Jean, Philippe, Frédéric Rihouet

1795 - 1882

Informations générales
  • Né le 26 février 1795 à Périers (Manche - France)
  • Décédé le 22 janvier 1882 à Saint-germain-en-laye (Yvelines - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Manche
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Manche
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Manche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Manche
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Manche
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1831 à 1834 et de 1839 à 1848, né à Périers (Manche) le 26 février 1795, mort à Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise) le 22 janvier 1882, il entra à la cour des Comptes en 1827.

Elu, le 5 juillet 1831, député du 6e collège de la Manche (Périers), par 94 voix (177 votants, 245 inscrits), contre 83 au général Bonnemains, il prit place dans la majorité, avec laquelle il vota, ne se représenta pas aux élections générales du 21 juin 1834, et fut réélu, le 4 novembre 1837, par 172 voix (270 votants, 326 inscrits), contre 96 à M. Avril, et, le 2 mars 1839, par 238 voix (255 votants, 329 inscrits), contre 14 à M. de Bricqueville.

Nommé conseiller-maître à la cour des Comptes, il dut se représenter devant ses électeurs, qui le réélurent, le 25 décembre 1841, par 226 voix (236 votants, 372 inscrits). Chevalier de la Légion d'honneur, membre et président du conseil général de la Manche, il vit son mandat renouvelé, le 9 juillet 1842, par 201 voix (209 votants, 365 inscrits), et le 1er août 1846, par 259 voix (306 votants, 382 inscrits), contre 45 à M. Des Essarts.

Ministériel obstiné, partisan du cabinet Molé, il vota pour l'adresse, pour la dotation du duc de Nemours, pour les fortifications de Paris, pour le recensement, contre les incompatibilités, contre l'adjonction des capacités, pour l'indemnité Pritchard.

La révolution de 1848 lui fit abandonner la politique; il continua de siéger à la cour des Comptes pendant toute la durée du second Empire, et fut mis à la retraite, comme président de chambre, le 16 mai 1870.

Officier de la Légion d'honneur du 27 avril 1846, commandeur du 18 août 1864, grand officier du 28 février 1870, M. Rilhouet fut membre du conseil de l'Ordre jusqu'en 1879.

Date de mise à jour: janvier 2014


Retour haut de page