Jacques, Auxille Verrion

1759 - 1826

Informations générales
  • Né le 13 septembre 1759 à Callas (Var - France)
  • Décédé le 2 août 1826 à La Motte (Var - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 13 avril 1797 au 4 septembre 1797
Département
Var
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents, né à Callas (Var) le 13 septembre 1759 de Jacques Verrion, médecin et Marie Anne Firminy, mort à La Motte (Var) le 2 août 1826, il était commissaire des guerres, quand il fut élu, le 24 germinal an V, député du Var au conseil des Cinq-Cents, par 170 voix (295 votants).

Il prit place parmi les modérés, sans se faire remarquer, fut membre de diverses commissions, et vit son élection annulée au 18 fructidor. Il demeurait à Paris, 58, rue Saint-Honoré; une lettre conservée aux Archives de la police donne un détail particulier sur les députés qui habitaient alors cette maison : « Paris, fructidor an V.

« Au citoyen ministre de la police générale,

La citoyenne Raynal expose qu'elle occupe le bâtiment des Feuillians rue Saint-Honoré 58, où elle loge depuis le commencement de la Révolution beaucoup de députés qui dînent tous les jours chez elle à deux tables de vingt-cinq couverts, qu'elle fait tenir servie pour eux et leurs amis; qu'après leur dîné ils sont dans l'usage de s'amuser et ponter au trente-et-un ; elle n'a jamais rien payé pour ce jeu ni à la police ni au gouvernement qui avait donné des ordres au bureau central pour qu'elle ne fut point inquiété. On s'occupe dit-on d'une nouvelle organisation pour les maisons de jeu: celle occupée par la citoyenne Raynal ne pouvant être considérée comme publique, puisqu'elle est la réunion des citoyens députés, elle demande au citoyen ministre de lui donner la même protection que ses prédécesseurs, affin que les citoyens députés trouvent à s'amuser chez elle sans aller ailleurs comme par le passé et sans que pour raison de ce elle puisse être inquiété.

Salut et respect

RAYNAL. »

Nous avons eu la curiosité de rechercher quels étaient à cette date les députés logés chez la citoyenne Raynal; en voici la liste: Bertrand (des Anciens), Bovis, Charrier, Darracq, Drulhe, Fargues, Genevois, Izoard, Littée, Pémartin, Perrin (des Vosges) et Verrion, des Cinq-Cents.

Date de mise à jour: août 2020