Eugène, Henri Dereuse

1872 - 1953

Informations générales
  • Né le 13 mai 1872 à Lille (Nord - France)
  • Décédé le 8 février 1953 à Lomme (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVIe législature
Mandat
Du 3 mai 1936 au 31 mai 1942 *
Département
Nord
Groupe
Socialiste

* : Un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936

Biographies

Né le 13 mai 1872 à Lille (Nord), mort le 8 février 1953 à Lomme (Nord).

Député du Nord de 1936 à 1942.

Fils d'un fileur de coton, Eugène Dereuse était cafetier à Lomme (Nord). Il fut élu conseiller municipal de Lomme en 1900, fut battu en 1904, mais réélu en 1919, date à laquelle il devint maire. Il fut conseiller d'arrondissement pour le canton d'Haubourdin de 1913 à 1919 et de 1925 à 1934. Il fut candidat au conseil général dans le même canton en 1922 et en 1928 et il fut élu conseiller général d'Haubourdin en 1934.

Il se présenta aux élections générales législatives dans la cinquième circonscription de Lille en 1928 et en 1932, mais fut battu chaque fois par M. G. des Rotours.

Candidat socialiste S.F.I.O., il fut enfin élu le 3 mai 1936, par 11.070 voix, contre 9.296 à M. Brasme, au deuxième tour de scrutin, sur 20.590 votants, alors qu'au premier tour, le 26 avril, il avait obtenu 7.306 voix contre 8.285 à Brasme.

Son élection fut validée le 3 juin 1936. Eugène Dereuse était membre de la Commission administrative du Parti socialiste.

Il fut nommé membre de la Commission du travail mais n'eut pas l'occasion de prendre la parole en séance publique. Il était néanmoins considéré comme un militant influent.

Il vota à Vichy, le 10 juillet 1940, les pouvoirs constituants au Maréchal Pétain, ainsi que la majorité de ses collègues.

Il rentra alors dans la vie civile, à Lomme, où il mourut, le 8 février 1953, à l'âge de 81 ans.




Né le 13 mai 1872 à Lille (Nord)
Décédé le 8 février 1953 à Lomme (Nord)

Député du Nord de 1936 à 1942

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome IV, p. 1393)

Pendant l'Occupation, Eugène Dereuse vient en aide aux jeunes gens qui souhaitent se soustraire au service du travail obligatoire (S.T.O.).

Cependant, après la Libération, par sa décision du 22 septembre 1945, le Jury d'honneur maintient l'inéligibilité qui le frappait en raison de son vote du 10 juillet 1940, favorable au projet de loi constitutionnelle.

S'étant retiré de la vie politique, Eugène Dereuse meurt à Lomme le 8 février 1953, à l'âge de 80 ans.



Retour haut de page