Henri Derrien

1857 - 1903

Informations générales
  • Né le 23 juillet 1857 à Sizun (Finistère - France)
  • Décédé le 7 octobre 1903 à Lannion (Côtes d'Armor - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 30 mai 1897 au 31 mai 1898
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Conservateurs
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 8 mai 1898 au 31 mai 1902
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Conservateurs
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIIe législature
Mandat
Du 27 avril 1902 au 7 octobre 1903
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Conservateurs

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 23 juillet 1857 à Sizun (Finistère), mort le 7 octobre 1903 à Lannion (Côtes-du-Nord).

Député des Côtes-du-Nord de 1897 à 1903.

Après avoir été élève de l'école des Frères de Lannion, puis du collège Saint-Charles à Saint-Brieuc et du collège Saint-François-Xavier à Vannes, Henri, Gabriel, Marie Derrien fut un des premiers élèves de la faculté de droit de l'université catholique de Paris, en 1875. Il fut reçu licencié en droit à Paris en 1879 et obtint le diplôme de docteur en droit à Caen, en 1882, en soutenant une thèse sur « Les droits du mari sur les biens dotaux et sur la communauté réduite aux acquêts ».

Il s'établit ensuite à Lannion où il exerça la profession d'avocat.

Il débuta dans la politique comme conseiller municipal de cette ville, en 1884. Adjoint au maire à partir de 1888, il fut élu maire en 1892. Mais cette élection devait être cassée et Henri Derrien fut réélu maire de Lannion en 1893, puis en 1896.

Capitaine au 73e régiment d'infanterie territoriale, il donna sa démission en 1895. Président du comice agricole de Lannion, il fut élu conseiller général des Côtes-du-Nord en 1896.

Il se présenta pour la première fois aux élections générales législatives, comme candidat conservateur, dans la première circonscription de Lannion, le 30 mai 1897, lors d'une élection partielle provoquée par le décès de M. le marquis de Kergariou. Unique candidat, il obtint 7.651 voix sur 8.678 votants. Cette élection devait être validée au cours de la séance du 15 juin 1897. Henri Derrien fut réélu, lors du renouvellement du 8 mai 1898, au premier tour de scrutin, par 6.871 voix contre 1.138 à M. Rolland, candidat républicain, sur 9.060 votants.

Cette élection devait être validée au cours de la séance du 6 juin 1898, une lettre de protestation de M. Rolland, adressée au préfet et communiquée au président du 3e bureau de la Chambre des Députés ayant été jugée « sans aucune importance au point de vue de l'élection ».

Le 6 juin 1898, M. Derrien, inscrit au groupe des conservateurs, présenta, au nom du quatrième bureau, ses rapports sur les élections de M. de Kerjégu, de M. Jaouen et de M. le comte de Mun.

En 1899, il fut membre du 5e bureau de la Commission des économies administratives puis, le 3 décembre 1901, il fut nommé secrétaire du premier bureau. Lors du renouvellement du 27 avril 1902, il fut réélu, également au premier tour de scrutin,. par 5.913 voix contre 4.106, au docteur Le Bellec, inscrit d'action libérale, sur 10.071 votants. Cette élection fut validée le 27 avril 1902.

Membre de diverses Commissions, dont la Commission des congés, il présenta, au nom du neuvième bureau, ses rapports sur les élections de M. Paul Beau-regard, le 3 juin 1902, et de M. Bagnol, le 16 juin de la même année.

M. Henri, Gabriel, Marie Derrien mourut en cours de mandat, le 7 octobre 1903, à Lannion, à l'âge de 46 ans.

Il fut remplacé par M. le marquis de Rosambo.

Le décès ayant eu lieu durant l'intersession, l'éloge funèbre d'usage ne fut pas prononcé.