Alphonse, Désiré Desloges

1828 - 1899

Informations générales
  • Né le 14 mai 1828 à Janville (Calvados - France)
  • Décédé le 30 mars 1899 à Saint-pierre-du-jonquet (Calvados - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 mai 1878 au 14 octobre 1881
Département
Calvados
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 octobre 1885 au 14 octobre 1889
Département
Calvados
Groupe
Union des Droites

Biographies

Député de 1878 à 1881 et de 1885 à 1889, né à Joinville (Calvados) le 14 mai 1828, est un des grands propriétaires-agriculteurs du Calvados.

Maire de Janville et conseiller-général pour le canton de Troarn, il se présenta, le 5 mai 1878, dans la 2e circonscription de Caen, à l'élection motivée par le décès de M. Joret des Clozières. Il disait dans sa profession de foi : « Comme je suis partisan énergique des idées d'ordre qui, seules, peuvent assurer la prospérité d'une nation, je veux la sécurité de la prospérité et de la famille ; je veux le calme à l'intérieur et la paix avec l'étranger. Ces idées et ces principes sont les vôtres; vos votes l'out toujours prouvé, et, j'en suis sûr, le prouveront encore.» Elu par 5,914 voix, sur 10,834 votants et 15,900 inscrits, il se fit inscrire au groupe de l'Appel au peuple, et vota avec les bonapartistes notamment contre les projets de réforme de l'enseignement primaire présentés par M. Jules Ferry.

Aux élections générales du 21 août 1881, il échoua, dans la même circonscription, avec 5,220 voix contre 5,693 données à l'élu, M. Mauger.

Mais au scrutin de liste du 4 octobre 1885, porté sur la liste conservatrice du Calvados, il fut élu, le 4e sur 7, avec 52,140 voix sur 89,064 votants, et 117,207 inscrits. Il reprit sa place à la droite bonapartiste, et se prononça contre les ministères opportunistes ou radicaux qui occupèrent le pouvoir; il a voté, à la fin de la législature,

- contre le rétablissement du scrutin uninominal (11 février 1889),
- pour l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution,
- contre les poursuites contre trois députés membres des Ligue des patriotes;

il s'est abstenu sur le projet de loi Lisbonne, restrictif de la liberté de la presse, et a refusé d'autoriser les poursuites contre le général Boulanger.


Né le 14 mai 1828 à Janville (Calvados), mort le 30 mars 1899 à Saint-Pierre-du-Jonquet (Calvados).

Député du Calvados de 1878 à 1881 et de 1885 à 1889. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. II, p. 356.)

Désiré Desloges ne fut pas réélu lors du renouvellement législatif des 22 septembre et 6 octobre 1889, dans la première circonscription de Caen. Il n'arriva qu'en troisième position, au premier tour de scrutin, avec 3.148 voix sur 12.378 votants et ne se maintint pas pour le second tour. Il se consacra dès lors à la mairie de Janville, qu'il quitta le 31 décembre 1898, et au Conseil général du Calvados.

Il mourut le 30 mars 1899 à Saint-Pierre-du-Jonquet, à l'âge de 71 ans et fut inhumé à Janville le 4 avril.


Retour haut de page