Hippolyte, Paul, Emile Franc

1825 - 1898

Informations générales
  • Né le 2 février 1825 à Lyon (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé le 25 mars 1898 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 16 août 1891 au 14 octobre 1893
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Républicain
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 20 août 1893 au 25 mars 1898
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Républicains

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 2 février 1825 à Lyon (Rhône), mort le 25 mars 1898 à Paris (8e).

Député de Saône-et-Loire de 1891 à 1898.

Homme de science, chimiste spécialisé dans la -chimie industrielle et agricole, jouissant d'une « réputation scientifique sérieuse », Hippolyte Franc était propriétaire à Ligny-en-Brionnais, dans le canton de Semur qu'il représenta au Conseil général de Saône-et-Loire.

Le décès de Bouthier de Rochefort, député de la première circonscription de Charolles, en juin 1891, l'incita à briguer sa succession lors de l'élection partielle du 16 août 1891 : il fut élu pratiquement sans opposant puisqu'il recueillit 8.520 voix contre 8 à son adversaire Viguier sur 9.361 votants alors qu'il y avait 20.531 inscrits, soit 55 % d'abstentions. Au renouvellement général du 20 août 1893 il fut réélu avec 8.533 voix contre 1.722 au révisionniste Noël sur 11.042 votants, ce qui représentait encore 45 % d'abstentions.

« Républicain convaincu », adversaire du pouvoir personnel et partisan de la justice sociale, il réprouvait fortement les scandales qui ébranlèrent la République dans la dernière décennie du XIXe siècle.

A la Chambre, sa santé chancelante ne lui permit pas de donner sa mesure, mais il put cependant présenter les avis les plus autorisés dans les commissions relatives aux questions agricoles, où sa compétence l'avait amené à siéger.

Il mourut en cours de mandat le 25 mars 1898 à Paris.