Charles Goniaux

1872 - 1960

Informations générales
  • Né le 10 juin 1872 à Douai (Nord - France)
  • Décédé le 17 janvier 1960 à Douai (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 20 mai 1906 au 31 mai 1910
Département
Nord
Groupe
Socialistes unifiés
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Xe législature
Mandat
Du 24 avril 1910 au 31 mai 1914
Département
Nord
Groupe
Parti socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIe législature
Mandat
Du 26 avril 1914 au 7 décembre 1919
Département
Nord
Groupe
Parti socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIe législature
Mandat
Du 16 novembre 1919 au 31 mai 1924
Département
Nord
Groupe
Parti socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Nord
Groupe
Parti socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Nord
Groupe
Parti socialiste

Biographies

Né le 10 juin 1872 à Douai (Nord). Député du Nord de 1906 à 1932.

Né à Douai, Charles Goniaux était ouvrier mineur. Ardent syndicaliste, fils de Maurice Goniaux, conseiller général du Nord et adjoint au maire de Douai, il devint président du syndicat des mineurs du Nord puis, comme son père, conseiller municipal de sa ville natale et conseiller général. Il est élu à la députation en mai 1906, dans la 1re circonscription de Douai, par 10.152 voix sur 20.014 votants, battant de justesse au dernier tour son adversaire qui avait obtenu 9.565 voix. Ce pionnier du socialisme et du syndicalisme dans le Nord fut ensuite constamment réélu jusqu'en 1932 : le 24 avril 1910, par 10.993 voix sur 21.616 votants contre 5.189 à d'Hooghe et 4.167 à André ; le 26 avril 1914, par 11.625 voix sur 22.553 votants, contre 9.839 à Deregnaucourt ; le 16 novembre 1919, second de la liste fédérative du Nord du parti socialiste, avec 152.629 voix sur 374.022 votants ; le 11 mai 1924 enfin, quatrième de la liste socialiste S.F.I.O. avec 160.969 voix sur 451.028 votants.

Membre de la commission du travail et de la commission des mines, Charles Goniaux participa activement à l'élaboration de notre législation sociale, notamment des textes concernant les retraites ouvrières et paysannes.

Il fut battu aux élections de 1932, obtenant 9.365 voix, alors que son adversaire, Jean Delsart, cultivateur, totalisait 9.703 voix.

Il était officier de la Légion d'honneur.




Né le 10 juin 1872 à Douai (Nord)

Décédé le 17 janvier 1960 à Douai

Député du Nord de 1906 à 1932

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1853)

Charles Goniaux conserve son poste de conseiller général du Nord jusqu'au 30 septembre 1945. Il abandonne alors la carrière politique.

Son fils Maurice se présente, sans succès, aux élections législatives du 17 juin 1951, dans la troisième circonscription du Nord, en sixième position sur la liste SFIO.



Retour haut de page